Accueil International Parité : accord historique pour les footballeuses espagnoles 

Parité : accord historique pour les footballeuses espagnoles 

par Agathe Ripoche

Les joueuses des équipes nationales espagnoles de football ont signé avec leur Fédération un accord de parité et recevront désormais les mêmes primes que leurs homologues masculins.

Luis Rubiales, président de la Real Federación Española de Fútbol et Irene Paredes, capitaine de la sélection espagnole.

L’an dernier, les joueuses espagnoles entamaient des démarches pour en finir avec les inégalités criantes entre femmes et hommes des équipes nationales de football. Elles avaient fait appel à des syndicats afin d’entamer des négociations. Au mois de mars 2022, alors que le syndicat FUTPRO échangeait déjà avec la Fédération espagnole de football, le syndicat AFE remettait un courrier à cette même Fédération afin d’exiger également une égalité salariale entre les joueurs et joueuses des sélections espagnoles. Dans cette lettre, AFE appuyait notamment sa demande en se référant à la loi 3/2007 du 22 mars, relative à l’égalité hommes-femmes, qui reconnaît une égalité effective et l’absence de discriminations. L’article 29 précise même que tous les programmes publics de développement sportif doivent tenir compte du principe d’égalité réelle et effective entre les hommes et les femmes dans sa conception et son exécution. 

Autant d’arguments qui, après plusieurs mois de négociations, ont permis à la Fédération et aux joueuses de parvenir à un accord. Celui-ci court sur les cinq prochaines années et grâce à lui, les joueuses recevront les mêmes primes que leurs homologues masculins et bénéficieront des mêmes conditions que ces derniers en ce qui concerne les déplacements, l’hébergement et les repas lors des différentes compétitions et rassemblements sportifs. A cela s’ajoutent aussi une régularisation et une amélioration de leur droit à l’image.

Si on ne parle pas encore d’égalité salariale mais seulement de primes, c’est tout de même « un jour historique et un accord très satisfaisant » qui a été signé ce mardi 14 juin 2022 à la Ciudad del Fútbol de Las Rozas, selon les mots d’Irene Paredes, capitaine de la Roja.

Suite à cette annonce, les commentaires machistes ont bien entendu commencé à affluer sur les réseaux sociaux avec les éternelles plaintes : « Je ne suis pas machiste mais c’est normal qu’elles gagnent moins car elles génèrent moins d’argent que les hommes », comme il est possible de lire sur le fil Twitter de la journaliste sportive, Anaïs López Gómez. Ce à quoi celle-ci répond qu’elles font le même travail que les hommes et que ce sont les primes distribuées par la Fédération qui ont fait l’objet d’une demande de parité et non les primes externes.

Cet accord arrive à point nommé puisque les joueuses de La Roja disputeront l’Euro féminin du 6 au 31 juillet prochain en Angleterre. Elles recevront donc les mêmes primes que les joueurs lors de l’Euro masculin et toucheront un pourcentage de droits à l’image. L’accord étant rétroactif, les joueuses bénéficieront aussi d’une régularisation concernant les matchs de préparation déjà disputés dans le cadre de cette coupe d’Europe.

Lors de la signature, Luis Rubiales, président de la Fédération, parle lui aussi d’un jour historique : « L’accord que nous signons est à l’avant-garde du monde footballistique. Nous clôturons pour cinq ans un accord qui, nous l’espérons, arrivera jusqu’aux prochains championnats mondiaux et européens et même, espérons-le, aux Jeux Olympiques. Il faut promouvoir le sport féminin, nous travaillons pour que les écarts se réduisent avec le sport masculin. Depuis 2018, nous œuvrons pour que les joueuses puissent bénéficier de droits à l’image ».

Après les footballeuses américaines qui sont parvenues à obtenir très récemment l’égalité salariale au même titre que quelques autres nations (Lire : FOOTBALL : ÉGALITÉ DE RÉMUNÉRATION ENTRE HOMMES ET FEMMES AUX ETATS-UNIS), c’est donc l’Espagne qui s’engage à son tour en ce sens. Ces accords donneront-ils des idées à la Fédération Française de Football ?

Lire aussi : IRLANDE : MÊME RÉMUNÉRATION POUR LES FOOTBALLEUSES ET LES FOOTBALLEURS… ENFIN !

Pour soutenir l’info-égalité

LesNouvellesNews.fr est financé seulement par vos dons – défiscalisés à 66% (un don de 100€ vous coûte 33€)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire