Accueil Politique & Société Parité : la France chute au 46ème rang mondial

Parité : la France chute au 46ème rang mondial

par Arnaud Bihel

La France chute au classement mondial de la parité. Le Forum économique mondial n’hésite pas à mettre cette information en exergue de son classement 2010 des inégalités de genre. La France glisse de la 18ème à la 46ème place des pays paritaires, et fait partie des 14% de pays ayant régressé. C’est en grande partie la conséquence de la masculinisation du gouvernement, et de la perception des inégalités de salaire.


Parmi les 4 grands indicateurs utilisés (1) par le Forum économique mondial pour définir les inégalités de genre, la France peut se targuer d’être irréprochable dans deux domaines : l’éducation et la santé.

Mais dans les sphères économique et politique, tout se gâte. « Les disparités de genre dans la politique française persistent », note le Global Gender Gap Report 2010. Ces deux dernières années, pourtant, la France occupait le 15ème rang en terme de parité politique. La raison : une augmentation, « très médiatisée » par ailleurs, du nombre de femmes aux postes ministériels. Mais cela n’a pas duré : des femmes ministres (Christine Albanel, Rachida Dati) ont été évincées tandis que le nombre de ministres a gonflé, « ce qui a considérablement transformé les proportions » (nous évoquions ce fait en juillet). En conséquence, la France tombe de la 15ème à la 33ème place mondiale pour la parité gouvernementale. Et dans le domaine de la représentation parlementaire, ses 23% d’élues ne lui octroient que la 62ème place.

Le pays n’a pas davantage fait avancer la parité dans la sphère économique. Le rapport observe certes « de légers progrès » de la représentation féminine – la France pointe à la 20ème place – mais « les femmes sont toujours sous-représentées aux postes à responsabilité, et ces divergences au travail ont provoqué le débat sur la nécessité d’imposer des quotas », relève le Forum économique. Le Parlement doit en effet se pencher à la fin du mois sur le principe de quotas dans les conseils d’administration.

Au final, la plus mauvaise note de la France tient à la perception des inégalités salariales. « Ces trois dernières années, la perception que les femmes ne gagnent pas, à travail égal, le même salaire que les hommes a augmenté », et la France pointe désormais tout en bas, au 127ème rang mondial pour cet indicateur. Quand il s’agit de calculer les inégalités salariales réelles, le niveau de la France n’est pas aussi déplorable, mais pas glorieux non plus : 48ème.

Pas de surprise : ce sont les pays du nord de l’Europe qui trustent les premières place de ce classement mondial de la parité. L’Islande, la Norvège, la Finlande et la Suède « continuent de faire preuve de la plus grande égalité entre hommes et femmes ».

A noter également, le bond des Etats-Unis qui gagnent 12 places pour intégrer pour la première fois le top 20 en 5 ans d’existence de ce classement. L’Angola, le Bangladesh et les Emirats Arabes Unis réalisent les progrès les plus remarquables, relativement à leur bas niveau de départ.

Dans l’ensemble, le rapport fait ressortir que les inégalités se réduisent considérablement dans les domaines de l’éducation et de la santé, mais bien plus difficilement dans la sphère économique. Réussir à les combler implique, dans bien des pays, de « trouver des moyens de rendre le mariage et la maternité compatibles avec la participation économique des femmes », explique Ricardo Hausmann, directeur du Centre for International Development à Harvard, et co-auteur du rapport.


(1) Le Global Gender Gap Report (rapport mondial sur les inégalités de genre) concerne cette année 134 pays représentant 93% de la population mondiale. Il calcule ces inégalités de genre et classe les Etats tous les ans depuis 2006, sur la base de 14 indicateurs répartis en 4 grandes catégories : la participation économique ; l’accès à l’éducation ; la participation politique ; la santé et l’espérance de vie.

4 commentaires

de profundis 12 octobre 2010 - 15:39

ça alors ! et dire qu’il y a quelques jours le gouvernement qui fait chuter la France dans ce classement publiait une tribune outrée dans le monde pour dire que le pb des retraites c’est le pb des salaires. Il promet une loi sur l’égalité salariale qui ne vient jamais. Est-ce que par hasard il ne nous prendrait pas pour des cons ?

Répondre
LAS VEGAS 12 octobre 2010 - 16:19

réponse à « de profondis »:OUI

Répondre
Dom 12 octobre 2010 - 16:53

Réponse à « de profundis » je dirais même plus, OUI.

Répondre
anonyme 2 décembre 2010 - 12:28

C’est ça, continuons…
Continuons donc à faire des études à la con afin de mieux diviser les genres, les races, les religions. Il semble que nous n’ayons de toute manière rien d’autre à foutre et c’est définitivement comme ça que le monde avance…
Mais réveillez-vous donc, bande de petits nombrils égoïstes !

Répondre

Laisser un commentaire