Accueil Médias Parité : Le Parisien a 14 ans de retard

Parité : Le Parisien a 14 ans de retard

par Arnaud Bihel

Le journal évoque la « nouveauté » de la parité sur les listes municipales… pourtant en vigueur depuis 14 ans.


 

C’est une histoire qui fait le tour des médias. A Toulouse, la liste EELV pour les élections municipales a dû être légèrement modifiée en raison de la présence d’une candidate transgenre, qui avait été inscrite en tant qu’homme.

Si l’affaire est relativement anecdotique, elle met en lumière une certaine méconnaissance des règles de parité… par la presse. Car pour Le Parisien, qui l’a révélée, cette confusion serait due au fait que « la parité est l’une des nouveautés de ce scrutin 2014. Dans les villes de plus de 1 000 habitants, l’alternance homme/femme sur les listes est obligatoire. »

Grossière erreur : la deuxième phrase est exacte, mais laisse laisse de côté le fait que dans les villes de plus de 3 500 habitants – et c’est assurément le cas de Toulouse – le scrutin de liste, avec alternance homme/femme, est déjà la règle depuis… l’an 2000. La « nouveauté ». de la parité, c’était il y a 14 ans…

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

La Tellectuelle 20 février 2014 - 16:41

En même temps, vu de Paris, toutes les villes de province font moins de 3500 habitants …

Répondre

Laisser un commentaire