Accueil Société Pierre Bergé, la gueule plus grande que le ventre

Pierre Bergé, la gueule plus grande que le ventre

par Arnaud Bihel

Pierre_Berg_-_septembre_2012

En deux phrases de soutien à la gestation pour autrui, Pierre Bergé fait scandale et remobilise les opposants au mariage pour tous. C’est pourtant déjà une évidence : la GPA n’aura pas sa place dans la loi.


 

Pierre Bergé à l’origine d’une nouvelle polémique. Selon Le Figaro, le millionnaire, président du conseil de surveillance du journal Le Monde et fondateur du magazine Têtu, aurait déclaré dimanche 16 décembre, lors de la manifestation à Paris en faveur du mariage pour tous :

« Moi, je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence? ».

Une prise de position en faveur de la gestation pour autrui (GPA), autrement dit des mères porteuses, qui a soulevé l’indignation. « On ne loue pas son utérus pour porter un enfant », a par exemple réagi l’ancienne ministre Roselyne Bachelot. La GPA est une ligne rouge dans le débat sur le mariage pour tous. Très rares sont ses partisans, même si on en trouve chez certaines féministes proclamées, comme Elisabeth Badinter, ainsi que le rappelle Rue89.

Pierre Bergé est un habitué des propos polémiques. On se souvient qu’en décembre 2009, celui qui est aussi président du Sidaction avait vivement critiqué le Téléthon, l’accusant de « parasite[r] la générosité des Français de manière populiste ».

Le sujet est également un étendard des opposants au projet de loi, selon lesquels le droit à l’adoption pour les couples homosexuels ouvrira la voie aux mères porteuses. Les parlementaires d’opposition contre le mariage pour tous, rassemblés dans une ‘Entente parlementaire pour la famille’, ont d’ailleurs aussitôt rebondi sur les propos de Pierre Bergé. Selon eux, ces propos sont « inadmissibles et montrent bien l’état d’esprit des promoteurs de ce texte ainsi que la considération qu’ils ont de l’enfant et de la femme ».

Le débat est déjà clos (pour le moment ?)

Pourtant, peu avant la sortie Pierre Bergé, le gouvernement s’était montré clair. Vendredi 14 décembre, la ministre chargée de la Famille, certifiait qu’il n’y aurait « pas de débat sur la gestation pour autrui » à l’occasion de l’examen du projet de loi de mariage pour tous, qui devrait être discuté au Parlement à partir du 29 janvier. « François Hollande a dit très clairement qu’il était hostile à la GPA », soulignait Dominique Bertinotti.

Et une partie des associations qui militent pour le mariage pour tous récusent elles aussi la GPA. Rappelant qu’elle est « interdite pour les couples hétérosexuels mariés ; et le sera également pour les couples homosexuels mariés. » D’autres toutefois, comme l’Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL) revendiquent la légalisation de la gestation pour autrui.

La procréation médicalement assistée (PMA), en revanche, fait l’objet d’un débat plus complexe et des revendications des associations. Car elle est aujourd’hui accordée, sous de strictes conditions, aux couples mariés hétérosexuels. Elle ne sera pas présente dans le projet de loi présenté par le gouvernement. Mais elle pourrait faire l’objet d’un amendement du groupe socialiste. La semaine dernière, François Hollande a indiqué qu’il reviendrait au Parlement de se prononcer « souverainement » sur l’introduction de la PMA pour les couples de femmes homosexuelles.

 

Photo Wikipedia : Pierre Bergé de passage à Grenoble pour l’inauguration du Musée Stendhal.

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

7 commentaires

hic 18 décembre 2012 - 11:01

« La procréation médicalement assistée (PMA), en revanche, fait l’objet d’un débat plus complexe et des revendications des associations. Car elle est aujourd’hui accordée, sous de strictes conditions, aux couples mariés hétérosexuels. »
La PMA n’est-elle pas accordée aux femmes célibataires également? Si tel est le cas (il semble que ça le soit), c’est donc bien l’orientation sexuelle de la demandeuse qui pose problème, et cela constitue à mes yeux une discrimination.

Répondre
Le Parisien Libéral 18 décembre 2012 - 12:29

« les associations qui militent pour le mariage pour tous récusent elle aussi la GPA »

1. c’est faux , cf l’Association des parents et futurs parents gays et lesbiens http://yagg.com/2010/12/18/gestation-pour-autrui-lapgl-juge-la-position-du-ps-consternante/
2. meme si les associations la récusent, DES individus, eux, vont aux Etats Unis pour en profiter.

non, le débat n’est pas clos.

Cordialement,
LPL – Le Parisien Libéral
http://leparisienliberal.blogspot.fr/2012/12/aux-opposants-au-mariage-gay-laissez.html

Répondre
arnaudbihel 18 décembre 2012 - 12:39

@hic : Non, selon l’article L.2141-1 du Code de la Santé Publique, « l’assistance médicale à la procréation est destinée à répondre à la demande parentale d’un couple ».
@ le parisien libéral : Vous avez raison (sur ce point), nous avons modifié l’article pour prendre en compte votre remarque.

Répondre
Le Parisien Libéral 18 décembre 2012 - 12:55

« arnaudbihel »
@hic : Non, selon l’article L.2141-1 du Code de la Santé Publique, « l’assistance médicale à la procréation est destinée à répondre à la demande parentale d’un couple ».
@ le parisien libéral : Vous avez raison (sur ce point), nous avons modifié l’article pour prendre en compte votre remarque.

je vous en prie !

Répondre
Christophe Martet 18 décembre 2012 - 16:09

Le plus grave dans les propos de Pierre Bergé, c’est sa façon de considérer les femmes et les salarié-e-s. On ne loue pas ses bras, on apporte sa contribution en contrepartie de laquelle on est payé. Les salarié-e-s ne sont pas des outils. Et le ventre des femmes n’est pas à louer. Je suis plutôt pour la GPA mais jamais je n’accepterai cette vision des femmes. La misogynie gay, ça existe aussi.

Répondre
De profundis 18 décembre 2012 - 22:48

c’est vrai ça, il doit s’y connaître en accouchement pierrot !

Répondre
Thomas 30 janvier 2013 - 18:23

Je regrette d’avoir voté pour ce gouvernement. Il faut qu’Hollande clarifie les choses rapidement et qu’il arrête de se soumettre à ces gens qui n’ont plus de valeur humaine.

Répondre

Laisser un commentaire