Accueil International Plafond de verre politique en République tchèque

Plafond de verre politique en République tchèque

par Arnaud Bihel

Les femmes sont encore très rares dans le nouveau gouvernement tchèque. C’est qu’elles ne font pas « partie des réseaux internes d’influence ».


 

Trois femmes, quatorze hommes : en République tchèque, le nouveau gouvernement de centre-gauche – comme les précédents – est bien loin de la parité, observe Radio Prague (en français).

« La formation du nouveau gouvernement a révélé que pour obtenir un portefeuille, l’essentiel n’est pas d’avoir une expertise dans le domaine considéré. Il faut surtout faire partie des réseaux internes d’influence. Or, les femmes ne sont pas présentes dans ces cercles qui décident de la distribution des postes », analyse Jana Smiggels Kavková, membre du Conseil gouvernemental pour l’égalité des chances entre hommes et femmes.

La nomination de Michaela Marksová Tominová au ministère de l’Emploi et des Affaires sociales est révélatrice. Son parti social démocrate, qui est aussi celui du Premier ministre Bohuslav Sobotka, compte 30% de femmes parmi ses membres et « déclare dans son programme électoral son adhésion aux principes de la représentation égale des femmes et hommes en politique. Pourtant, aucune femme ne figurait parmi ses candidats initiaux », relève Jana Smiggels Kavková. « Et quand le poste des Affaires sociales s’est soudainement libéré, le parti a organisé une procédure de sélection interne et a trouvé cinq candidates compétentes pour ce ministère, même si auparavant le Premier ministre Sobotka considérait qu’il n’y avait pas assez de candidates qualifiées. »

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire