Accueil Médias Podcasts : les femmes prennent la parole

Podcasts : les femmes prennent la parole

par Valérie Ganne

Clementine Galey, Charlotte Pudlowski,, Lucie Bellan , Lauren Bastide (gauche à droite)

La deuxième édition du Paris Podcast festival a connu une forte affluence pendant trois jours à la Gaieté lyrique du 18 au 20 octobre dernier. Confirmation : la nouvelle pratique du podcast a été largement investie par les femmes.

Commençons par une définition de ce que sont les podcasts natifs : des émissions ou documentaires audio n’ayant pas de diffusion radio mais via internet. Programmes uniques ou séries, ils sont écoutés tous les mois par 9% des français (selon une étude CSA Havas révélée pendant le Paris Podcast festival). C’est peu et c’est beaucoup puisque cela concernerait 3 millions de personnes, qui écoutent ces programmes le plus souvent sur leur téléphone et dans les transports. La blague qui circule dans le milieu est que l’on compte autant de personnes qui écoutent des podcasts que de personnes qui en fabriquent. Mais depuis un an, l’engouement a décuplé. Toujours selon la même étude, l’auditeur.trice moyen est jeune (moins de 35 ans), urbain, curieux et hyper connecté. Mais il n’existe pas d’information sur son genre : quand on se connecte pour écouter ou télécharger gratuitement, on ne sait pas si l’on est une femme ou d’un homme.

Pourtant le Podcast Film Festival parisien était très féminin, tant du côté du public que des « podcasteuses » venant présenter leurs émissions ou entreprises récemment créées. Après tout, c’est une américaine, la journaliste Sarah Koenig qui a lancé l’engouement en France avec « Serial » qu’elle a créée et coproduit et qui rassemble des millions d’auditeurs depuis 2014.

En France les « stars » du podcast féminin s’appellent Victoire Tuaillon (« Les couilles sur la table » sur Binge Audio) qui donnait une master classe,  Charlotte Bienaimé (« Un podcast à soi » sur Arte Radio) ou Lauren Bastide, ancienne journaliste de Elle, devenue en 2016 cofondatrice du studio Nouvelles Ecoutes avec Julien Neuville où elle anime le podcast « La Poudre », aux interviewées uniquement femmes. Nouvelles Ecoutes rassemble aujourd’hui plus d’un million d’écoutes mensuelles. Lauren Bastide, également porte-parole du collectif « Prenons la une » pour une meilleure représentation des femmes dans les différents médias, a annoncé le lancement prochain d’une nouvelle série « Intime et politique » centrée sur les femmes. Le premier volet portera sur la sexualité (avec notamment des séries d’Ovidie et Océan). D’autres femmes ont fondé leur propre studio de création de podcasts : Virginie Maire a lancé Sybel, Charlotte Pudlowski et Mélissa Bounoua, anciennes de Slate.fr, ont créé Louie Media. Pour Charlotte Pudlowski : « dans les médias, l’émetteur de la parole était un homme blanc de 50 ans, nous voulons donner la parole aux autres, notamment les femmes et les enfants. »

Les jeunes Anastasia de Santis et Mélanie Hong ont créé un podcast… sur le podcast : « Les coulisses du podcast ». Si elles ne connaissent pas le genre de leurs auditeurs, en revanche quand elles organisent des formations, leur public est quasi exclusivement féminin. Selon Mélanie, le podcast a donné de la liberté aux femmes car à la radio les thèmes proposés par des femmes (émissions ou reportages) n’intéressaient pas les directeurs des rédactions, qui étaient des hommes. Anastatsia qui a lancé le podcast « De vraies vies » sur le changement de vie professionnelle n’a interviewé quasiment que des femmes car « avant je n’entendais que des témoignages d’hommes dans l’entreprenariat ».

L’intimité est au rendez-vous. La sexualité est un sujet qui revient beaucoup : Voxxx, podcasts érotiques féminins, rassemble des millions d’auditeurs. En interview Lucile Bellan interroge des inconnu.e.s sur leur « Première et dernière fois », promène son micro dans des cinémas pornos ou clubs libertins avec « Les lieux du sexe », revisite le courrier du cœur dans « C’est compliqué »  (sur Slate.fr). Multi-primée, la série « Les chemins du désir » de Claire Richard et Sabine Zovighian (Arte Radio) est aussi un succès de librairie. Autre exemple de la façon dont l’intimité a investi ce domaine, l’accouchement : avec « Bliss stories » Clémentine Galey a déjà interviewé une cinquantaine de femmes sur leur accouchement, faisant parler des instagrameuses de leur vraie vie, mais aussi des anonymes. Chacun de ses podcasts rassemblant 80 à 100 000 écoutes, Bliss stories devient désormais hebdomadaire sur la plateforme Sybel.

En introduction, Thibaut de saint Maurice créateur du festival Paris Podcast, soulignait qu’en faisant surgir une nouvelle forme de représentation, les podcasts participent à la libération de la parole féminine. Reste aujourd’hui un nouveau défi : étendre l’audience des podcasts, encore urbaine et financièrement à l’aise, pour toucher une plus grande diversité d’auditeurs, en matière d’origines sociales.

 

Un Palmarès très féminin :

Palmarès de la compétition du Paris Podcast Festival 2019 #Edition2

Prix Bayam du podcast Jeunesse

Les Odyssées, « Toutânkhamon ou la découverte d’un tombeau royal ». Laure Grandbesançon. France Inter A écouter ici

Prix SCAM du podcast Documentaire

Impatiente « Je dois m’inquiéter ? ». Mounia El Kotni et Maëlle Sigonneau. Nouvelles Ecoutes

A écouter ici

Prix Targetspot du podcast d’Apprentissage

Ecoute ça ! « Camille – Ilo Veyou ». Damien Depaepe et Thomas Haydock.

A écouter ici

Prix du podcast de Conversation avec le soutien de la DGMIC du Ministère de la Culture

Yesss. « Warriors pendant le sexe ». Margaïd Quioc, Elsa Miské et Anaïs Bourdet. Podcast Factory

A écouter ici

Prix SCAD du podcast de Fiction

A suivre. « Les chemins de désir : Le Big Bang ». Claire Richard. Arte Radio

A écouter ici

Prix du podcast Francophone avec le soutien de la DGLFLF du Ministère de la Culture

Histoires d’enquête. « Chemin de croix : les enfants fantômes ». Anne Panasuk, Canada. Radio Canada Première : à écouter ici

Mention spéciale (non dotée) : Tout ouïe. « La brebis galeuse ». Guillaume Abgrall, Celestini Ascanio et Chiara Todaro, Canada et Belgique. Magnéto. A écouter ici

Prix Sacem de la Musique originale dans un podcast

A suivre. « Les chemins de désir : La première fois ». Arnaud Forest et Clément Simounet. Arte Radio

A écouter ici

Prix Audible du Public

A Bientôt de te revoir. « Marina Rollman », Sophie-Marie Larrouy et Quentin Bresson. Binge Audio

A écouter ici

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire