Accueil Eco & SocialEnvironnement Pratique et écolo : le chargeur de téléphone mobile universel est pour demain

Pratique et écolo : le chargeur de téléphone mobile universel est pour demain

par Arnaud Bihel

C’est un bon pas pour tous les accros au téléphone portable, et c’est même un petit pas pour la planète. L’Union Internationale des Télécommunications (1) vient d’adopter une norme universelle (UCS, Universal Charging Solution) pour les chargeurs de téléphones mobiles. Ce nouveau système sera utilisable sur tous les téléphones dans le monde, sans distinction de marque ou de modèle.


  

Sous forme de prise micro-USB (voir photo), les premiers modèles sont attendus dès l’an prochain. La révolution, toutefois, ne se fera pas d’un coup. La plupart des opérateurs et constructeurs, d’ores et déjà associés au projet, assurent que de la moitié aux trois quarts de leurs mobiles auront adopté la norme UCS en 2012.

 

Le processus était déjà engagé en Europe. En juin dernier, 10 fabricants représentant 90% du marché européen s’étaient mis d’accord avec la Commission européenne pour commencer à équiper certains modèles des chargeurs compatibles dès 2010. Cet engagement se voit ainsi renforcé.

 

Cette norme laisse entrevoir d’abord, au ras du sol, un côté pratique : finis les drames du chargeur oublié en voyage, les câbles qui s’entassent, ou se jettent, au fil des changements de téléphone.

 

Mais la bonne nouvelle vient aussi du côté environnemental. Car les chargeurs devenus inutiles représentent aujourd’hui 51 000 tonnes de déchets. Le créateur du chargeur universel, GSMA (2), estime que grâce à la compatibilité universelle, 2 fois moins de chargeurs seront fabriqués chaque année.

 

La baisse des émissions de gaz à effet de serre, en usine et en transports, devrait ainsi atteindre 15 à 20 millions de tonnes de CO2 par an. Ce qui correspond aux émissions annuelles de 6 millions de Français. C’est déjà ça. 

 

Posture de communication verte ou réel engagement environnemental ? Dans le secteur des nouvelles technologies les constructeurs de téléphone mobile apparaissent dans l’ensemble, il est vrai, comme de bons élèves de l’environnement. Dans son dernier « guide pour une high-tech responsable », publié le 30 septembre, Greenpeace place en tête 3 fabricants de mobiles. Nokia, Samsung et Sony-Ericsson sont les mieux notés parmi 18 fabricants mondiaux d’électronique dans ce classement établi selon leur politique environnementale.

 

Reste que ce palmarès ne prend pas en compte le phénomène des ondes émises par les portables et les antennes relais. Dans un rapport publié le 15 octobre, l’AFSSET (Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail) rappelle que le téléphone portable est la première source d’exposition aux radiofréquences, et préconise de réduire les expositions du public.

 

 


(1) L’UIT est un organe de coopération internationale entre gouvernements et secteur privé des télécommunications, opérateurs et constructeurs. 

(2) Association incluant 800 opérateurs et 200 compagnies gravitant dans l’univers de la téléphonie mobile.

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

las vegas 23 octobre 2009 - 23:19

enfin une bonne nouvelle!on n’ose y croire!

Répondre

Laisser un commentaire