Accueil Médias Seulement 169 femmes sur les 1 000 personnalités les plus médiatisées en 2017

Seulement 169 femmes sur les 1 000 personnalités les plus médiatisées en 2017

par Arnaud Bihel

Toujours cinq fois plus d’hommes que de femmes dans les médias français, selon la cinquième édition de l’Observatoire Pressedd de la parité dans la presse française.

Si 2017 a été l’année de « celles qui ont brisé le silence », il faudra encore attendre pour que les femmes soient à égalité avec les hommes dans les médias. Car les chiffres sont sans appel : elles n’ont pas été plus visibles que l’année précédente. C’est ce qui ressort du bilan de la cinquième édition de l’Observatoire de la parité dans la presse française, réalisé par le service de veille des médias Pressedd et dévoilé le 28 décembre.

Parmi les 1 000 personnalités dont la presse papier et web1 a le plus parlé au cours de l’année 2017 en France, Pressedd a compté 169 femmes, soit 16,9%. Autrement dit, une femme pour cinq hommes. Un progrès presque invisible par rapport à l’année précédente, puisqu’elles étaient alors 168.

Voir : Dans la presse française, une femme pour cinq hommes

Comme les années précédentes, c’est dans la catégorie « Culture et médias » que les femmes sont les plus visibles. Elles y sont quasiment à égalité avec les hommes (47%).

Des femmes ministres moins audibles, des sportives invisibles

En 2017, elles progressent dans la catégorie « Politique » : elles représentent 39% des 1000 personnalités politiques les plus médiatisées, soit 4 points de plus qu’en 2016. Elles sont 24 (21 Françaises et 3 étrangères) dans le Top 100. C’est Marine Le Pen, élection présidentielle oblige, qui a été la femme politique la plus citée dans les médias français.

Mais Pressedd observe que « si le gouvernement Macron est bien paritaire ‘sur le papier’, les femmes ministres sont bien moins présentes dans la presse en 2017 que leurs homologues masculins. » Elles ne totalisent que 22,8% des citations totales consacrées aux ministres.

Les sportives, elles, sont encore moins visibles qu’en 2016. Elles n’ont été en 2017 que 3 femmes (toutes des joueuses de tennis) parmi les 100 premières personnalités sportives dans la presse française. Une de moins qu’en 2016. Et au global, elles totalisent environ 46 fois moins de citations que les hommes.

Voir aussi : Le football dans la presse écrite est à 98% masculin

Dans la catégorie « Business », enfin, c’est presque le néant. Et ce n’est pas nouveau. Elles ne sont que 41 femmes parmi les 1 000 personnalités du monde de l’économie les plus médiatisées en 2017. Et dans le Top 100, elles ne sont que 2 femmes : Christiane Lambert, élue le 13 avril à la présidence de la FNSEA. Et Delphine Ernotte, « qui clôt une année de tensions et de turbulences à la tête de France Télévisions ».

 


1/ Le baromètre Pressedd s’appuie sur l’analyse, du 1er janvier au 12 décembre 2017, des 1.500 premiers titres de la presse écrite française ainsi que des 1.500 principaux sites du web éditorial.

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire