La pub aime toujours autant les femmes-objets

« Une tendance à l’équilibre » entre hommes et femmes dans les publicités portant atteinte à l’image de la personne humaine. C’est ce qu’observe l’ARPP, le gendarme de la pub. Pour autant les personnages-objets restent très majoritairement des femmes.


 

En pourcentage, le chiffre est minime. Au total, pour l’année 2011, ce sont 0,11 % des plus de 70 000 publicités examinées par l’ARPP qui n’étaient pas conformes à la Recommandation “Image de la Personne Humaine” (1). Voilà ce qu’indique l’autorité de régulation professionnelle de la publicité dans son 9ème bilan publié le 25 janvier.

Mais ce sont tout de même 79 publicités, concernant 62 annonceurs,…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php