Accueil Société Qui fait l’actualité. Mercredi 19 mars.

Qui fait l’actualité. Mercredi 19 mars.

par Arnaud Bihel

 

Fessenheim, frictions nucléaires

Après l’intrusion de militants de Greenpeace à la centrale nucléaire de Fessenheim, le gouvernement annonce un « renforcement de la protection des sites » nucléaires. Ce qui passe aussi par un renforcement des sanctions, afin d’éviter de nouvelles intrusions de ce genre, relève LeMonde.fr. L’action à Fessenheim en elle-même réactive le débat sur la fermeture annoncée, pour 2016, de la plus vieille centrale nucléaire de France. Annoncée, mais pas garantie, note Public Sénat.

 

Pesticides partout

A l’occasion de la semaine pour les alternatives aux pesticides, Bastamag revient sur le contexte international, la situation en France, qui reste le premier pays européen utilisateur de pesticides, et les actions prévues au cours de cette semaine. Tandis que Reporterre pointe du doigt le développement du trafic de pesticides… alors même que les contrôles se réduisent, faute d’effectifs.

 

Pour un congé maternité, il faut accoucher

C’est l’avis que vient de rendre la Cour de justice de l’Union européenne. Elle a débouté deux femmes – une Britannique, une Irlandaise – qui avaient eu recours à des mères porteuses et réclamaient le droit à un congé maternité. La Cour « statuait alors pour la première fois sur un sujet concernant la GPA », relève La Croix. Et pour les juges européens, aucune loi n’impose aux États de permettre aux « commanditaires » de mères porteuses de bénéficier du congé.

 

La double peine des émigrées népalaises

Les effets pervers d’une loi. Le Népal a interdit l’émigration des femmes « à la suite d’affaires répétées de mauvais traitements (tortures, viols…) » dans les pays du Golfe où les Népalaises sont employées en masse. « Mais cet interdit — unique au monde — a eu un effet pervers : aggraver l’émigration illégale des femmes », observe Le Monde. Qu’elles soient bloquées en Inde ou qu’elles parviennent dans le Golfe, ces Népalaises migrantes « sont d’autant plus vulnérables qu’elles sont dans l’illégalité ».

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire