Accueil Société Des révolutions aux mouvements féministes : comment les femmes sont entrées dans l’histoire

Des révolutions aux mouvements féministes : comment les femmes sont entrées dans l’histoire

par Arnaud Bihel

EncycloFemmesL’histoire des femmes a souvent été oubliée, diminuée, confondue avec celle de la famille. Christine Fauré, sociologue et historienne, la réhabilite avec sa Nouvelle encyclopédie politique et historique des femmes.


 

La Nouvelle encyclopédie politique et historique des femmes est née d’une volonté de « restituer un objet global » depuis une histoire des femmes morcelée. Grâce à 46 auteurs – anthropologues, ethnologues, historiens, philosophes, sociologues, politologues – elle retrace une histoire politique faisant la part belle au « tapage des révolutions », comme l’écrit la coordinatrice de l’encyclopédie Christine Fauré.

(Voir l’interview de Christine Fauré : « Il y a si peu de femmes célèbres qu’en 1988 on citait Louise Michel à l’Assemblée ! »)

Le livre se divise en trois ensembles, recouvrant chacun une période historique assez large. « Au seuil de la modernité, les femmes peuvent-elles gouverner ? » évoque la fin du Moyen-Âge avec la loi salique, mais aussi l’Ancien Régime avec l’action politique et militaire des femmes durant la Fronde.

Elle ouvre sur « L’ère des révolutions », qui détaille les différentes situations en Europe et en Amérique du Nord. On y découvre des similitudes assez frappantes entre les différentes actions de femmes à travers les pays.

« Combats pour la démocratie » couvre une époque plus récente, comprenant à la fois les régimes fascistes du XXe siècle et les mouvements féministes.

Si elle évoque quelques grandes figures comme Rosa Luxemburg, l’encyclopédie se concentre principalement sur les grands mouvements et les femmes plus ou moins anonymes qui y ont participé. En plus des récits historiques elle présente également une histoire des idées, avec par exemple la place des femmes et de leur émancipation dans les pensées de Luther, Calvin, Fourier ou Marx.

La nouvelle édition de l’encyclopédie – publiée en 2010, tandis que la précédente datait de 1997 – est augmentée d’articles sur l’Amérique du Sud ; elle aborde notamment le cas des citoyennes en dictature, avec l’Urugay, le Chili et l’Argentine. L’ouvrage couvre donc toute l’Europe – Russie comprise – et le continent américain.

 

« Nouvelle encyclopédie politique et historique des femmes », sous la direction de Christine Fauré, Les Belles Lettres, 2010, 1216 p.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire