Accueil International Revue de presse internationale,12 juin

Revue de presse internationale,12 juin

par Arnaud Bihel

Aux États-Unis, natalité en baisse, excisions en hausse ; Obésité en Afrique du Sud ; La vie secrète des gays israéliens…


 

 

La baisse de la natalité intrigue les démographes américains

Avec 62,9 naissances pour 1000 femmes âgées de 15 à 44 ans en 2013, le taux de natalité, 1, 86%, aux États-Unis a atteint le niveau le plus bas jamais enregistré. Les démographes ne s’expliquent pas ce phénomène, car la chute amorcée avec la crise de 2008 ne cesse de s’accentuer alors que le pays a retrouvé sa puissance économique, note le Washington Examiner.

 

L’excision en hausse aux États-Unis

Peu d’Américains sont au courant mais l’excision n’est pas une chose rare aux États-Unis, note le New York Times. Selon les données du bureau du Recensement, il y aurait 228 000 femmes et filles excisées ou menacées de l’être. La population d’origine africaine qui a quadruplé en vingt ans s’attache de plus en plus à sa culture et les voyages dits « vacation putting » – les jeunes filles sont envoyées au pays le temps des vacances pour être excisées – sont une pratique courante. Une pétition en ligne a été remise en février dernier au président Obama pour l’alerter sur le sujet.

 

Les Européennes à l’assaut des conseils d’administration

Grâce à des lois sur les quotas adoptées par différents pays d’Europe, les femmes sont bien plus nombreuses dans les conseils d’administration des grandes entreprises que partout ailleurs. Elles dominent très largement les Américaines et surtout les femmes de la zone Asie Pacifique. Selon le Financial Times, la palme revient à la Norvège, à la France et à l’Italie.

(Voir aussi : Féminisation des CA : le CAC qui cache la forêt)

 

Les Sud-Africaines championnes de l’obésité

L’Afrique du Sud a un grave problème de poids : 70% des femmes sont en surpoids et 40% sont obèses. C’est le pays le pire en la matière de toute l’Afrique sub-saharienne. Le nombre de femmes obèses dépasse de très loin celui des pays voisins, sans parler de certains autres de la même zone, tel que l’Éthiopie où le taux d’obésité, hommes et femmes confondus, n’est que de 1,8%. Pour le Mail and Guardian les Sud-Africains, de manière générale, ne font aucun exercice, ne marchent pas… à cause, entre autres, de moyens de transports performants dont ne bénéficient pas les autres pays.

 

La double vie des gays ultra-orthodoxes

En Israël, deux tiers des homosexuels ultra-orthodoxes ont choisi de se marier en dépit de leur orientation sexuelle, ce qui les conduit à mener une double vie. Une étude publiée par HOD, une organisation qui vise à concilier religion et homosexualité, montre que ces homosexuels se trouvent de fait très isolés dans leur communauté, ils n’ont personne à qui se confier. Quant à faire un coming out, l’idée est tout simplement inconcevable, relève le site d’informations Ynet.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire