Accueil International Revue de presse internationale, 27 mars 2014

Revue de presse internationale, 27 mars 2014

par Arnaud Bihel

Golf « men only » en sursis ; Chinoises en entreprise ; Sakineh libérée… la revue de presse internationale d’Anne Collet.


 

Bientôt des femmes sur le terrain de golf le plus fermé d’Ecosse

Pour la première fois depuis sa création il y a 260 ans, le très sélect et très exclusif Royal and Ancient Golf club of Saint Andrews, en Ecosse, va peut être accueillir des femmes. Ses 2400 membres, tous des hommes, ont en effet reçu une lettre leur demandant de soutenir le vote sur les changements de statuts du club qui prévoient d’ouvrir ses portes aux femmes. Pour y arriver il faudra toutefois une majorité des deux tiers, souligne le quotidien de Londres The Independent, qui précise que le monde du golf est sur le point d’entrer enfin dans le 21ème siècle.

(Voir aussi : Golf ‘men only’ : tempête sur Muirfield)

 

Les Chinoises tracent leur route dans les entreprises

Les femmes gagnent du terrain dans les entreprises chinoises, souligne le quotidien en ligne China Daily. Selon une étude récente, en effet, la Chine fait partie du groupe des 10 premiers pays au monde pour son pourcentage de femmes, 21%, au sein des conseils d’administration. Le pays qui arrive en tête est la Thaïlande avec 38%, suivi des Philippines, 31%. Viennent ensuite l’Italie et la Russie avec 29%. Le quotidien note qu’en outre un tiers des postes de direction en Chine sont occupés par des femmes.

 

Les électrices du Texas courtisées

Les salaires des femmes et la santé seront en tête dans tous les programmes de la campagne en vue de l’élection du gouverneur du Texas en novembre prochain. Pour une raison bien simple : les femmes représentent la majorité des électeurs de cet Etat. Il n’a pas échappé aux candidats qu’en 2012 ce sont 4,72 millions de femmes qui avaient voté, contre 3, 92 millions d’hommes. D’ailleurs, si elle veut l’emporter, la démocrate Wendy Davis sait qu’elle a besoin du soutien des femmes, précise l’agence Associated Press, citée par The Herald Sun.

(Voir aussi : Le nouveau marathon de Wendy Davis)

 

L’Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani est sortie de prison

On se souvient de l’émotion de la communauté internationale en 2006 en apprenant la condamnation à la lapidation pour adultère de Sakineh Mohammadi Ashtiani,, une Iranienne qui était à l’époque devenue le symbole du combat pour les droits des femmes dans ce pays. Sous la pression internationale, sa peine avait été commuée en 2010 à dix ans de prison. Or, elle vient d’être libérée pour bonne conduite, nous apprend le Daily Star de Beyrouth. « Signe de la tolérance de notre religion à l’égard des femmes », souligne un porte-parole de la justice iranienne.

(Voir aussi Sakineh, symbole qui cache les gibets ? et Talibans, femmes et propagande)

 

Chanter pour la cause des femmes en RDC

« Get Loud » est le titre d’un album de chansons enregistré à Kinshasa en partenariat avec l’ambassade des Etats-Unis en République Démocratique du Congo. Il rassemble 22 artistes sélectionnés pour leur engagement envers les femmes, et comprend donc bien sûr un certain nombre de chanteuses. Les artistes ont chanté bénévolement pour apporter leur voix à la campagne contre les discriminations et les violences dont les femmes de RDC sont victimes, rapporte Radio Nederland International Afrique. «  Le silence contribue à l’impunité des auteurs de violences », estime l’une des participantes pour expliquer son engagement.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire