Accueil International Revue de presse internationale, 5 décembre

Revue de presse internationale, 5 décembre

par Arnaud Bihel

Mobilité sociale pour les Marocaines ; douloureux divorces à Gaza ; bébés chinois aux États-Unis… La revue de presse internationale d’Anne Collet.


 

Les Marocaines prennent l’ascenseur social

« La mobilité sociale au Maroc est plutôt féminine et urbaine », souligne Libération. Le taux de mobilité est en effet de 78,6% contre 63% pour les hommes. En clair, cela veut dire que seule une femme sur cinq a la même position sociale que ses parents, contre un homme sur trois. Il s’agit du résultat d’une enquête sur la « mobilité sociale intergénérationnelle » qui se rapporte au déplacement des individus ou des ménages sur l’échelle sociale, précise le quotidien. L’école est le principal moteur de promotion sociale, ce que les filles semblent avoir mieux compris.

 

Le calvaire des divorcées palestiniennes

En 2012 le tribunal de la charia de la bande de Gaza a prononcé 2872 divorces. Et bien que dans la très grande majorité des cas les femmes n’ont eu d’autre choix que de fuir un mari violent, elles ne sont pas sorties d’affaire pour autant. Elles seront harcelées, stigmatisées, et devront vivre à l’abri du regard des autres. Dans la tradition palestinienne ce sont toujours les femmes qui sont à blâmer en cas de divorce, précise le site d’informations sur le Moyen Orient Al Monitor, ajoutant qu’une femme divorcée n’a pratiquement aucune chance de refaire sa vie.

 

Accoucher aux États-Unis, un must pour les Chinoises

Des milliers de Chinoises enceintes se rendent chaque année aux États-Unis pour mettre au monde un « bébé américain ». C’est ainsi qu’en 2012, plus de 10 000 petits Chinois y ont vu le jour. Une véritable industrie du tourisme maternel s’est mise en place, rapporte le magazine Time qui fait état de nombreux hôtels ouverts pour accueillir ces femmes, en particulier en Californie. Les États-Unis pratiquent en effet le droit du sol : il suffit d’y naître pour y acquérir la nationalité. Une assurance pour l’avenir de leurs enfants, pensent de nombreux futurs parents chinois.

 

Les Néo-Zélandaises, l’alcool et ses effets

Selon un rapport sur l’alcool et les femmes, publié récemment en Nouvelle-Zélande, ces dernières auraient plus que jamais tendance à boire. C’est le cas des très jeunes filles qui dès le lycée, boivent de plus en plus souvent et en plus grande quantité. Du coup, la violence liée à l’alcool empire, note le quotidien New Zealand Herald qui soulève un paradoxe : dans le cas d’agression sexuelle en effet, une femme qui a bu sera accusée de l’avoir bien cherché. Chez un homme, l’alcool sera une circonstance atténuante.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire