Accueil SagaInitiatives Six Nobel de la Paix veulent soigner la « dépendance » militaire

Six Nobel de la Paix veulent soigner la « dépendance » militaire

par Arnaud Bihel

Réduisez vos dépenses militaires ! C’est l’appel lancé aux dirigeants des pays du G8 par six lauréates du Prix Nobel de la paix réunies cette semaine à Belfast.


NobelWomen

 

Leymah Gbowee, Shirin Ebadi, Mairead Maguire, Jody Williams, Tawakkol Karman et Rigoberta Menchú Tum : ces six lauréates du Prix Nobel de la Paix se retrouvaient pour la première fois ensemble, à Belfast (Irlande du Nord) du 28 au 30 mai, pour réfléchir aux stratégies « pour un monde non-violent. »

A leurs côtés, une centaine de femmes participaient à cette conférence internationale qualifiée d’historique, pour échanger notamment sur « la dépendance toujours plus forte » des gouvernements à la militarisation. Une dépendance accrue par les nouvelles formes de guerres déclarées, « au terrorisme » ou « à la drogue », et qui s’avèrent inefficaces, voire nuisibles pour les populations civiles, ont souligné les participantes.

« Notre monde est ravagé sans relâche par les conflits. Et, au lieu d’investir dans les femmes, les enfants et les générations futures, nos États continuent de dépenser toujours plus d’argent dans leurs armées – ce qui ne s’est jamais avéré être une solution pour la sécurité humaine », soulignait Mairead Maguire, qui a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1976 pour son rôle dans la résolution du conflit en Irlande du Nord.

Répondre « aux causes profondes de la violence ».

Cette conférence s’inscrivait en amont du prochain sommet, en juin, des ministres des Affaires étrangères du G8, les pays les plus industrialisés.

Le Royaume-Uni, qui préside le G8 cette année, a mis la question des violences sexuelles en zone de conflit à l’ordre du jour. Pour autant, ces mêmes pays sont les plus importants exportateurs d’armes dans le monde. Certes, en 2011, les six pays ayant effectué les dépenses militaires les plus élevées (Brésil, France, Allemagne, Inde, Royaume-Uni et États-Unis) ont tous réduit leur budget alloué à la défense. Mais c’est la crise économique qui les y a poussés, et non des considérations pacifistes…

La déclaration finale de la conférence (ici en anglais) « demande instamment aux États membres du G8 de réduire leurs dépenses militaires. Et de rediriger leurs investissements vers l’éducation, la formation et les services sociaux, ce qui améliorera la qualité de vie et répondra aux causes profondes de la violence ».

 

Photo : les 6 Nobel, à Belfast le 28 mai 2013. De gauche à droite : Leymah Gbowee, Shirin Ebadi, Mairead Maguire, Jody Williams, Tawakkol Karman et Rigoberta Menchú Tum. © Nobel Women’s Initiative.

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

sik 1 juin 2013 - 08:28

la grande classe pmerci Mesdames!

Répondre

Laisser un commentaire