Accueil Société Yahoo! veut des bureaux de travail

Yahoo! veut des bureaux de travail

par Arnaud Bihel
Marissa_Mayer

Marissa Mayer à New York le 22 mai 2012. By TechCrunch (Flickr), via Wikimedia Commons

Marissa Mayer, la patronne de Yahoo!, entend ramener au bureau ses employés qui travaillent à domicile. Un choix vivement critiqué. Comme celui qu’elle avait fait de ne prendre que deux semaines de congé maternité.


 

La compagnie vient de le notifier à ses salariés pratiquant le télétravail : à partir de juin, ils devront revenir travailler dans les bureaux de Yahoo!. « La vitesse et la qualité sont souvent sacrifiés quand on travaille de la maison. Nous avons besoin d’être un Yahoo! uni, et cela commence en étant physiquement ensemble », souligne le mémo envoyé par la direction des ressources humaines du géant de l’internet et révélé le 22 février. Ce sont plusieurs centaines d’employés qui devraient reprendre le chemin des bureaux dans la Silicon Valley.

Cette décision, justifiée par la nécessité d’accroître la productivité, s’est attiré une salve de criques, alors que la tendance actuelle est à souligner les effets négatifs du présentéisme en entreprise, et à l’extension du télétravail. La part de salariés U.S. travaillant au moins une fois par semaine à domicile est ainsi passée de 7% en 1997 à 9,5% en 2010. Quasiment toutes les autres grandes sociétés technologiques favorisent le travail à domicile, relève Kara Swisher, du Wall Street Journal.

Plus de stress… et de pollution

Forcer l’ensemble des salariés à abandonner le télétravail est une « mauvaise idée », tacle par exemple le consultant Peter Cohan sur Forbes.com. Et de lister quatre raisons : les meilleurs employés habitués à travailler à domicile risquent d’aller voir ailleurs ; ceux qui resteront seront plus stressés et moins productifs ; davantage d’employés sur le lieu de travail, cela fera augmenter les coûts de fonctionnement ; enfin, cela induit davantage de déplacement, et donc davantage de circulation et de pollution.

Ce dernier point n’est pas si anecdotique. IBM souligne ainsi que 29% de ses employés travaillent plus ou moins à domicile et insiste sur les millions de litres d’essence économisés et les milliers de mètres cubes de rejets de CO2 évités.

Marissa Mayer avait déjà choqué, fin 2012, en choisissant de ne prendre que deux semaines de congé maternité après la naissance de son premier enfant. Nombre de commentateurs et commentatrices y avaient vu un mauvais signal à l’égard des mères qui choisissent de prendre un congé maternité. Reuters note perfidement qu’elle avait toutefois passé les semaines suivantes à travailler « depuis sa maison californienne ».

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

« Parfois 5 voitures valent mieux que 25 »

Le piège du « tout avoir »

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire