“En France, l’IVG n’est toujours pas consacrée comme un droit”

Diane RomanLe 26 novembre, pour les 40 ans de l'ouverture des débats sur la loi Veil, l'Assemblée nationale se prononcera sur une proposition de résolution « visant à réaffirmer le droit fondamental à l’interruption volontaire de grossesse en France et en Europe ». Il ne s'agit que de mots, déplore Diane Roman, car juridiquement la France n'a toujours pas consacré l'IVG comme un droit. ENTRETIEN.


 

 

Diane Roman est professeure de droit à l’Université François-Rabelais de Tours et membre de l’Institut Universitaire de France. Spécialisée dans le droit des libertés fondamentales, elle co-dirige le programme de Recherches et d’Études sur le Genre et les Inégalités dans les Normes en Europe.

Les Nouvelles NEWS : Que vous inspire…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

css.php