« Ma génération n’a pas besoin du féminisme »

BruniVogueCarla Bruni-Sarkozy est l’ « invitée d’honneur du numéro de Noël de Vogue Paris », à paraître au début du mois de décembre. De l’entretien qu’elle accorde au magazine a déjà filtré, en France, le fait que la femme de l’ancien chef de l’Etat est favorable au mariage pour tous. Mais c’est la presse anglaise qui dévoile, lundi 26 novembre, un autre angle de cet entretien.

Carla Bruni-Sarkozy y livre ce scoop : « Je ne suis pas une féministe active. Au contraire, je suis bourgeoise. J’aime la vie de famille, j’aime faire la même chose chaque jour » (1). Et d’ajouter : « Ma génération n’a pas besoin du féminisme ».

Pour le quotidien britannique The Telegraph, cette « intrusion dans le débat sur la place des femmes dans la société risque de faire froncer des sourcils – qu’ils soient épilés ou naturels »…

Mise à jour, mercredi 28 novembre, 22h – Après la vague d’indignation qui a effectivement suivi ces propos, la chanteuse rectifie le tir, auprès de Elle : « Cette phrase est très maladroite et traduit mal ma pensée.  Elle aurait dû être rédigée ainsi : ‘Je n’ai personnellement jamais ressenti le besoin d’être activiste féministe’ ».

 


(1) On notera que cette sortie rappelle celle de Chantal Brunel : à peine nommée à la tête de l’Observatoire de la parité, au printemps 2010, la députée UMP expliquait : « Je ne suis pas féministe, dans la mesure où je suis mariée, j’ai des enfants et je sais combien la vie familiale et privée est importante »…)

 

 

Tous les articles de la rubrique Lu sur la toile

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

23 réflexions sur “ « Ma génération n’a pas besoin du féminisme » ”

  1. Je ne suis pas surprise par ses propos, mais quel egoïsme de la part de Mme Bruni. Celles qui ne sont pas bourgeoise n’ont qu’a crevé, bel exemple d’une vision classiste de la société. L’idée aussi que le féminisme serait contre la vie de famille est bien répugnante. Elle aime faire la même chose chaque jour, probablement pas le récurage des chiottes, bourgeoisie oblige. Répétition des mêmes gestes et vie de famille, le rêve de toute femelle sur cette terre.

    Je propose à Mme Bruni qui n’est pas féministe, au contraire, de rendre son chéquier, sa carte de vote, son droit à la contraception, de retourner chez son premier mari, retirer ses filles de l’école et autres acquis du féminisme dont les bourgeoises de « sa génération n’ont pas besoin ».

  2. Juste un mot pour dire que Mme Bruni devrait retourner à l’école. Quand elle saura ce qu’est réellement le féminisme (et les féminismes) et ce qu’il a apporté à nos sociétés et ce qu’il apporte encore comme analyses et améliorations, j’imagine qu’elle aura honte de ce qu’elle a dit.

  3. Elle n’a pas compris grand-chose…
    D’abord on peut être bourgeoise et féministe. La bourgeoisie a aussi son lot d’injustices et de femmes en souffrances.

    Ensuite on peut aimer un quotidien répétitif (ce que je peux comprendre après des années d’une vie trépidante), ou pas, peu importe : l’important c’est d’avoir le choix. Elle a toujours eu le choix (d’être en hyper-activité hier, plus au calme aujourd’hui). Dommage que Meg juge ce qui reste un choix libre.

    Mais dommage que Mme Bruni ne se rende plus compte que ce choix, tout le monde ne l’a pas. Il y a sans doute pas mal de femmes qui préfèreraient récurer leurs WC tous les jours à la maison en recevant quelques milliers d’euros d’une ancienne vie plutôt que de récurer les chiottes des autres entre 4 h et 6 h du matin pour 1/2 smic.

  4. « AHIMSA »
    Elle est tout simplement égoïste et pas intelligente.

    Récemment assagie ,cette artiste déçoit :la culture voit pour l’avenir des jeunes en principe….et sa fille?

  5. Quelle est sa légitimité pour parler au nom de toutes les femmes et dire : le féminisme n’est pas nécessaire à ma génération. Qu’elle parle pour elle. Le féminisme ne lui est pas nécessaire à elle. Mais priver toutes les autres femmes parce qu’elle – top model et épouse de Sarkozy – n’en a pas besoin… ben ça fait grincer des dents.

  6. Avec beaucoup d’argent et un monde feutré et préservé, quel besoin du féminisme? Elle tient le chéquier donc elle a le pouvoir. Mais pourquoi parler de sa génération? Pourquoi prétendre pouvoir parler des autres femmes? C’est faire bien peu de cas du reste du monde…Soit belle et tais toi Carla….

  7. Je suis mariée, j’ai des enfants, j’ai une aisance financière, mais je participe, sur certains points précis, à la lutte pour l’égalité pour la parité.
    Aujourd’hui, les femmes ont les mêmes droits formels, mais trop souvent elles doivent sacrifier leur emploi ou leur carrière pour s’occuper des enfants alors que le mari pourrait prendre sa part aux tâches ménagères. La vieillesse est terrible quand elles se retrouvent avec une retraite microscopique. Trop souvent, pour un poste, à compétences égales, l’homme est choisi pour de mauvaises raisons. Trop souvent, leur apport à la société est nié car un homme se l’est attribué ou un homme a fait la démonstration qu’elles ne sont pas un bon modèle pour la jeunesse.

  8. Pas besoin de féminisme pour être Carla Bruni, ça c’est sûr!..

    Un peu d’instruction Carla, utilise ton cerveau (oui, il n’est peut être pas visible et tu lui accordes donc peu de temps), il sert à autre chose qu’à tenir des serres têtes.

    Sors de ton berceau en or et tu comprendras pourquoi on a besoin du féminisme!

  9. le plus intelligent serait de ne pas s’adresser à cette créature,
    quelles femmes veut-on tromper à cette presse dite people ?
    pour moi à traiter par le mépris…

  10. Remarquez également que Carla Bruni est à l’affiche d’une campagne de pub dans le métro.
    Ceci explique-t-il cela (son intrusion dans les médias)? Dans ce cas, on serait encore plus dégoutées de voir à quel point, non seulement elle nous crache dessus, et en plus elle nous prend notre argent!!

  11. Je corrige pour elle  » avec mon argent , mes relations, ma carrière qui reprend et l’admiration dont je suis l’objet, je ne vois pas d’intérêt à ce que réclament les féminismes

  12. Notre génération a plus que jamais besoin du féminisme. Garder les acquis, rien que cela est mis en péril par la montée des intégrismes de tous bords, dans nos régions. Et que dire de nos sœurs d’Asie, d’Afrique ? Comment peut-on déclarer que notre génération n’a plus besoin du féminisme ?

  13. Nous avons plus que jamais besoin des féministes pour garder les acquis obtenus grâce à elles, face aux intégrismes de tous bords. Et que dire de la situation de nos sœurs d’Afrique et d’Asie ?

  14. « Olga Rémy »
    Nous avons plus que jamais besoin des féministes pour garder les acquis obtenus grâce à elles

    Garder des acquis, certainement, et aussi en gagner. Nous ne sommes pas dans une société égalitaire.

  15. Mme bruni est aveuglée par son statut social, sa classe de privilégiés. Elle joue du côté des dominants pourquoi remettrait elle en question sa place dans ce monde. Le féminisme est subversif et dangereux, un éveil de sa conscience l’obligerait à refuser le rôle de potiche auquel elle est assignée par les hommes…il faut avoir les ovaires bien accrochés (d’aucuns diront « avoir des couilles ») pour être féministe. En outre si le féminisme s’inscrit dans la lutte des classes alors oui avec Boulotte je dis que « ma génération n’a pas besoin de Mme bruni »

  16. Mme Sarkozy (puisqu’elle a choisi de respecter la tradition bourgeoise, qu’elle revendique, et machiste, qu’elle ne renie pas) utilise avec l’arrogance voulue puis la fausse contrition requise, cette provocation pour alimenter la chronique, tempo impeccable : il semblerait qu’elle s’apprête à revenir nous murmurer des mélodies insipides.
    L’avis de cette intellectuelle de haut vol est tellement précieux qu’il fallait bien un magazine faisant autorité en la matière pour le recueillir et le diffuser.

  17. Une phrase qui est une insulte aux 75 000 femmes violées/an, et à la mémoire des 1/3 jours disparues sous les coups! Bien sûr, quand on a autant d’argent, de notoriété, et qu’on ne se déplace qu’en voiture avec chauffeur, tout va bien…jusqu’au jour où ? …Marie Trintignant était célèbre et aisée, cela n’a pas empêché son compagnon d’être violent jusqu’à la tuer. Non, nous n’avons pas besoin de cette cervelle de pinson; ou de cette femme vénale qui a du être payée pour raconter des inepties rétrogrades; car enfin, les femmes commencent à beaucoup la ramener , non ? Alors, certains ont peut être pensé bêtement que la chère Carla pourrait les déstabiliser!! Quant à Chantal Brunel, que vous évoquez, dites lui que LA MAJORITÉ des féministes sont mariées(ou en couple) et mères de famille, et que c’est POUR CELA QU’ELLES SONT DEVENUES FÉMINISTES!

  18. « Lili »
    Il y a sans doute pas mal de femmes qui préfèreraient récurer leurs WC tous les jours à la maison en recevant quelques milliers d’euros d’une ancienne vie plutôt que de récurer les chiottes des autres entre 4 h et 6 h du matin pour 1/2 smic.

    Carla Bruni fait partie d’une des plus grandes fortunes d’Italie, elle est plusieurs fois millionnaire, (en euros naturellement), si elle a fait du mannequinat ce n’était certes pas pour se nourrir, mais bien pour s’occuper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php