« Ma génération n’a pas besoin du féminisme »

BruniVogueCarla Bruni-Sarkozy est l’ « invitée d’honneur du numéro de Noël de Vogue Paris », à paraître au début du mois de décembre. De l’entretien qu’elle accorde au magazine a déjà filtré, en France, le fait que la femme de l’ancien chef de l’Etat est favorable au mariage pour tous. Mais c’est la presse anglaise qui dévoile, lundi 26 novembre, un autre angle de cet entretien.

Carla Bruni-Sarkozy y livre ce scoop : « Je ne suis pas une féministe active. Au contraire, je suis bourgeoise. J’aime la vie de famille, j’aime faire la même chose chaque jour » (1). Et d’ajouter : « Ma génération n’a pas besoin du féminisme ».

Pour le quotidien britannique The Telegraph, cette « intrusion dans le débat sur la place des femmes dans la société risque de faire froncer des sourcils – qu’ils soient épilés ou naturels »…

Mise à jour, mercredi 28 novembre, 22h – Après la vague d’indignation qui a effectivement suivi ces propos, la chanteuse rectifie le tir, auprès de Elle : « Cette phrase est très maladroite et traduit mal ma pensée.  Elle aurait dû être rédigée ainsi : ‘Je n’ai personnellement jamais ressenti le besoin d’être activiste féministe’ ».

 


(1) On notera que cette sortie rappelle celle de Chantal Brunel : à peine nommée à la tête de l’Observatoire de la parité, au printemps 2010, la députée UMP expliquait : « Je ne suis pas féministe, dans la mesure où je suis mariée, j’ai des enfants et je sais combien la vie familiale et privée est importante »…)

 

 

Tous les articles de la rubrique Lu sur la toile

23 réflexions sur “ « Ma génération n’a pas besoin du féminisme » ”

  1. Mme Sarkozy (puisqu’elle a choisi de respecter la tradition bourgeoise, qu’elle revendique, et machiste, qu’elle ne renie pas) utilise avec l’arrogance voulue puis la fausse contrition requise, cette provocation pour alimenter la chronique, tempo impeccable : il semblerait qu’elle s’apprête à revenir nous murmurer des mélodies insipides.
    L’avis de cette intellectuelle de haut vol est tellement précieux qu’il fallait bien un magazine faisant autorité en la matière pour le recueillir et le diffuser.

  2. Une phrase qui est une insulte aux 75 000 femmes violées/an, et à la mémoire des 1/3 jours disparues sous les coups! Bien sûr, quand on a autant d’argent, de notoriété, et qu’on ne se déplace qu’en voiture avec chauffeur, tout va bien…jusqu’au jour où ? …Marie Trintignant était célèbre et aisée, cela n’a pas empêché son compagnon d’être violent jusqu’à la tuer. Non, nous n’avons pas besoin de cette cervelle de pinson; ou de cette femme vénale qui a du être payée pour raconter des inepties rétrogrades; car enfin, les femmes commencent à beaucoup la ramener , non ? Alors, certains ont peut être pensé bêtement que la chère Carla pourrait les déstabiliser!! Quant à Chantal Brunel, que vous évoquez, dites lui que LA MAJORITÉ des féministes sont mariées(ou en couple) et mères de famille, et que c’est POUR CELA QU’ELLES SONT DEVENUES FÉMINISTES!

  3. « Lili »
    Il y a sans doute pas mal de femmes qui préfèreraient récurer leurs WC tous les jours à la maison en recevant quelques milliers d’euros d’une ancienne vie plutôt que de récurer les chiottes des autres entre 4 h et 6 h du matin pour 1/2 smic.

    Carla Bruni fait partie d’une des plus grandes fortunes d’Italie, elle est plusieurs fois millionnaire, (en euros naturellement), si elle a fait du mannequinat ce n’était certes pas pour se nourrir, mais bien pour s’occuper.

Les commentaires sont fermés.