Accueil CultureCinéma 100 % raté

100 % raté

par Arnaud Bihel

CachemirePour son quatrième film de réalisatrice, Valérie Lemercier a choisi le sujet délicat de l’adoption : tentant de transformer en comédie un fait divers sinistre (une femme adoptant un enfant a fini par le renvoyer dans son pays), elle rate son pari. Allez donc voir autre chose ! La critique ciné du mardi de Valérie Ganne.


 

 

Aleksandra est rédactrice en chef d’un grand hebdomadaire féminin qui ressemble à s’y méprendre à Elle – et est d’ailleurs tourné en partie dans ses locaux. Grâce à une enveloppe de billets elle a réussi à obtenir un enfant russe de sept ans dans des délais rapides. Dans 100% Cachemire les enfants adoptés sont récupérés à l’aéroport par une horde de parents idiots, peu cultivés, béats d’amour, que le couple formé par Valérie Lemercier et Gilles Lellouche, très à l’aise financièrement, regarde avec condescendance.

Ce film pourrait être un voyage amusant chez nos amis les riches, mais son contenu s’avère vite consternant, notamment à cause du mépris pour le reste du monde qui s’en dégage. Inutile de tirer sur l’ambulance, Valérie Lemercier a choisi d’écrire et de réaliser cette histoire seule et de jouer le rôle principal : il est donné à peu de réussir cet exercice d’omnipotence (Albert Dupontel s’en est très bien tiré récemment avec Neuf mois ferme).

Sachant que 100% Cachemire est tiré d’un fait divers réel aux États-Unis, qu’il existe maintenant des familles qui proposent à d’autres sur Internet des enfants adoptés dont ils ne sont pas satisfaits, sachant qu’il est de plus en plus difficile pour un couple français d’adopter un enfant… bref, il devient vite impossible de rire de cette situation surtout lorsqu’elle met en scène un couple si antipathique. Et les tentatives d’humaniser les personnages sur la fin, qui est évidemment happy, ne fonctionnent pas.

Cette semaine, piochez donc plutôt dans les 16 autres films qui sortent (dont trois reprises) : amoureux de la Chine contemporaine stylisée grâce à une mise en scène magistrale, choisissez A Touch of Sin de Jia Zhang-Ke (prix du scénario à Cannes). Aux fans du Seigneur des Anneaux on réserve évidemment Le Hobbit – La désolation de Smaug de Peter Jackson. Quant à ceux qui ne jurent que par Robert Redford, ils seront comblés par All Is Lost de JC Chandor : notre héros dérive seul en mer face aux éléments déchaînés pendant 1h45 de suspens.

 

100% Cachemire de Valérie Lemercier, avec Valérie Lemercier, Gilles Lellouche, Marina Foïs, Nanou Garcia, produit par Rectangle, distribué par Wild Bunch, en salles le 11 décembre 2013.

 

Photo © Jean-Marie Leroy

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

Araud Faure 20 décembre 2013 - 22:09

100% d’accord , on rit jaune dans ce film , c’est limite .

Répondre

Laisser un commentaire