“Madame le président”, 140 députés font la police du féminisme

ump fémininIls disent non à l’usage du féminin pour les plus hautes fonctions dans un « ultimatum » publié par Le Figaro. Et jugent « totalitaire » qu’une présidente exige le respect.


 

Ce qu’il y a d’extraordinaire avec les contempteurs de l’égalité hommes-femmes, c’est cet acharnement à reprocher aux autres ce qu’ils font eux-mêmes.

Résumé des faits : lundi 6 octobre, lors de l’examen du projet de loi sur la transition énergétique, le député UMP du Vaucluse Julien Aubert a refusé obstinément d’appeler la présidente de séance Sandrine Mazetier « madame la présidente », préférant « madame le président ». Face à ses provocations répétées la présidente a demandé une…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php