Accueil MédiasBruits et chuchotements 21 % de femmes dans la liste de la diversité

21 % de femmes dans la liste de la diversité

par La rédaction

Gisèle Halimi, Dalila Ennadre, Marie Curie, Edith Piaf

Pour renouveler les noms de lieux publics qui forgent la mémoire, le président de la République a validé une liste de 318 noms de personnalités, dont 67 femmes.

Pour rendre compte d’une histoire commune bien plus riche que celle des « grands hommes » visibles à tous les coins de rues, le président de la République a lancé un appel à contributions collectives pour identifier 300 à 500 noms, il y a quelques mois. Emmanuel Macron avait exprimé ce souhait au Panthéon à l’occasion des 150 ans de la République en septembre dernier puis lors d’une très longue interview accordée à Brut en décembre au moment des polémiques sur la loi appelée à l’époque « séparatisme ». L’objectif étant que l’on « puisse décider ensuite d’en faire des rues, des statues. C’est comme ça que les choses changeront » disait-il. Il évoquait alors une liste de personnes issues des Outre-Mer, des anciennes colonies ou de l’immigration.

Un comité scientifique d’une vingtaine de personnes dirigé par l’historien Pascal Blanchard vient de présenter une liste de 318 noms, validée par le Président de la République. Cette liste révélée par Le HuffPost. mercredi 10 mars, ne compte que 67 femmes.

Une liste qui définit la place des femmes dans la société

Et les personnalités masculines et féminines sont à la fois le témoin et le moteur de la place accordée aux femmes dans la société. Si cette liste compte beaucoup de sportifs comme les footballeurs Raymon Kopa, Larbi Ben Barek ou Raoul Diagne, on trouve en revanche très peu de sportives. La danseuse de ballet russe Olga Preobrajenska, à l’origine d’une école de danse classique à Paris, est davantage considérée comme une « personnalité des arts et du spectacle » que comme une sportive.

Bien sûr parmi les femmes figurant sur la liste, beaucoup d’intellectuelles comme Gisèle Halimi, Nathalie Sarraute ou Françoise Giroud, des romancières comme Anne Hébert ou Andrée Chedid ou des scientifiques comme Marie Curie ou Solange Faladé.  Mais c’est surtout dans le monde de l’art qu’émergent le plus de noms de femmes. Heureusement, des réalisatrices, si rares dans la production cinématographique mondiale, sont citées : la Franco-Marocaine Dalila Ennadre ou la belge Chantal Akerman.

Mais la plupart de celles qui méritent des statues selon le comité scientifique, sont des femmes actrices, donc des artistes qui jouent des scènes imaginées par des hommes. Figurent sur la liste Cathy Rosier, Rosy Varte ou Romy Schneider. Les femmes de l’univers de la mode sont nombreuses. Mais ici encore avec quel rôle ? Si la créatrice Nina Ricci ou l’architecte Eileen Gray sont citées,  Katoucha Niane est présentée comme l’une des premières mannequins noires, égérie d’Yves Saint-Laurent. Elle est aussi écrivaine engagée contre l’excision. La liste des 67 femmes compte aussi beaucoup de chanteuses : Dalida, Edith Piaf ou Annie Cordy.

Il reste encore aux maires à s’emparer de cette liste. Une autre liste, comportant des noms de personnalités vivantes, devrait être présentée le mois prochain, indique  le Huffpost.

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

1 commenter

Colette GUILLOPE 12 mars 2021 - 23:00

Pfff… 67 noms de femmes sur 318, soit 21 %, nous ne sommes pas prêtes de voir le machisme et le pouvoir masculin céder le pas à un monde équilibré, avec 50 % de femmes (ou au moins 40 %) dans tous les métiers, tous les rôles dans la société, et pas seulement dans le soin et l’assistance aux personnes. Je ne comprends pas comment un président qui déclare grande cause de son mandat l’égalité femmes / hommes peut laisser publier une telle liste ! Espérons que la plupart des collectivités ou organismes auront l’idée d’aller voir ailleurs et de promouvoir des femmes pour les noms de rues, d’établissements scolaires, de gymnases, d’équipements collectifs. Voir ici, par exemple, 40 portraits de femmes scientifiques remarquables, du XVIIIe siècle à nos jours,
https://10ca8303-b3dc-4a91-9dcc-2d2b91792b47.usrfiles.com/ugd/10ca83_47b7d8cc74a54778817c92a1b941ec79.pdf

Répondre

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com