Accueil International Le 21 janvier, une « marche des femmes sur Washington »

Le 21 janvier, une « marche des femmes sur Washington »

par La rédaction
marche des femmes

Une manifestation géante est prévue au lendemain de l’investiture de Donald Trump, pour rappeller que « les droits des femmes sont des droits humains ».

marche des femmes

 

Pas de répit pour le président misogyne. Dès le lendemain de sa prise de fonction à la Maison Blanche, Donald Trump connaîtra une « marche des femmes sur Washington ». Ce mouvement qui attend des dizaines de milliers de manifestant.e.s, le 21 janvier, se concrétise jour après jour. Lundi 14 novembre, ses organisatrices ont publié une déclaration officielle.

Cette « Women’s March on Washington », écrivent-elles, entend « envoyer un message fort à notre nouveau gouvernement, au jour de son entrée en fonction, et au monde : le message que les droits des femmes sont des droits humains (…) Nous ne baisserons pas les bras jusqu’à ce que les femmes connaissent la parité et l’égalité à tous les niveaux de pouvoir dans notre société ».

Parmi les menaces sur les droits des femmes que fait planer la présidence de Donald Trump, celles concernant le droit à l’avortement. Lors d’une interview télévisée, dimanche 13 novembre, le président élu a confirmé son souhait de voir la Cour suprême casser l’arrêt Roe v. Wade, qui a garanti en 1973 le droit à l’avortement.

Sans être ouvertement anti-Trump, le mouvement déplore « la rhétorique de la campagne présidentielle » qui « a insulté, diabolisé et menacé nombre d’entre nous » – femmes, immigrés, minorités et « survivant.e.s d’agressions sexuelles ». Et entend clamer que « défendre les plus marginalisé.e.s d’entre nous, c’est défendre chacun.e d’entre nous ». Près de 80 000 personnes à ce jour ont annoncé leur participation.

Le rassemblement se déroulera devant le Lincoln Memorial de Washington, là où Martin Luther King Jr a prononcé en 1963 son célèbre discours “I Have a Dream”. Là aussi où, en 1939, la cantatrice noire Marian Anderson a donné un concert devant 75 000 personnes et en présence de la Première dame Eleanor Roosevelt : un premier pas pour les droits civiques à une époque de stricte ségrégation dans les salles de concerts.

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire