Accueil Sport Alexia Putellas, ballon d’Or !

Alexia Putellas, ballon d’Or !

par Camille Saint-Cricq

La joueuse espagnole emporte le trophée bien plus discrètement que son homologue masculin. Ce n’est (encore !) qu’un début.

A moins de vivre dans une grotte complètement déconnectée, personne n’ignore que Lionel Messi a décroché une nouvelle fois le ballon d’Or. Aucun détail de son parcours de footballeur n’est épargné, sa famille qui a enflammé le gala, ses amis, sa joie, les commentaires des grands noms du foot amis ou ennemis du joueur ou encore des interviews d’amateurs anonyme… Le « sacre » du joueur est dans toutes les gazettes.

En revanche, pas de bruit pour Alexia Putellas. La Capitaine du Barça est pourtant la première joueuse espagnole à recevoir le ballon d’or. Elle succède à Ada Hegerberg et Megan Rapinoe… Les femmes ne peuvent recevoir ce magnifique trophée que depuis trois ans. Les hommes se congratulent bruyamment et se fabriquent des héros sportifs dans les médias depuis bien plus longtemps.  Le trophée est attribué au meilleur joueur homme de l’année depuis 1956. Les filles devaient se contenter d’un titre de meilleure joueuse depuis 2001 et le plus discrètement possible.

Lire : Carli Lloyd, meilleure joueuse 2015 (mais pas Ballon d’or)

Alexia Putellas  est la première Espagnole à recevoir un Ballon d’Or depuis Luis Suarez en 1960. Elle a emporté la victoire devant Jennifer Hermoso, sa compatriote du FC Barcelone, et Samantha Kerr, la joueuse de Chelsea.

A 27 ans, elle est une légende du club de Barcelone, le Barça où elle a joué 350 matchs et marqué plus de 150 buts. Elle est l’une des premières à avoir connu la professionnalisation de la section féminine, en 2015. La milieu de terrain a prolongé son contrat avec le FC Barcelone jusqu’en 2024.

En Espagne, elle est une icône. Depuis juin une série de livres pour enfants, intitulée Alexia Superfutbolista s’arrache en librairie tout comme les maillots portant son nom. Modeste, elle a déclaré, en recevant son prix : « C’est un prix individuel, mais c’est certainement un succès collectif » .

Laisser un commentaire