Accueil International En Allemagne, le double sexisme de Décathlon

En Allemagne, le double sexisme de Décathlon

par La rédaction

La firme a présenté ses excuses pour avoir affiché une publicité pour une caméra avec ce slogan : « Presque aussi belle que votre femme, mais avec un bouton off ».


 

La direction allemande des magasins de sport Décathlon a présenté de plates excuses, vendredi 9 décembre, quatre jours après l’indignation causée par une de ses affiches à Berlin. Une publicité qui mérite sans doute en effet de figurer dans le palmarès de l’année.

Sur une affiche placardée dans une station de métro berlinoise, vantant une caméra d’action, on pouvait lire ce slogan : « Presque aussi belle que votre femme, mais avec un bouton off ». Doublement sexiste, puisqu’elle ne s’adresse qu’aux hommes, et martèle l’idée du « sois belle, mais tais-toi » (ce qui rappelle notamment le « Téléchargez aussi vite que votre femme change d’avis » affiché par Numéricable voilà deux ans).

L’association contre la publicité sexiste Pinkstinks l’avait épinglée le 5 décembre :

 

Quatre jours plus tard, sur sa page Facebook, Décathlon Allemagne a admis avoir commis une « erreur » et présenté ses « excuses pour ce texte inapproprié ». En montrant que l’affiche avait été remplacée :

 

 

En avril dernier, le ministre allemand de la Justice indiquait travailler sur un projet de loi visant à interdire les publicités qui présentent les femmes, ou les hommes, « comme des objets sexuels » – mais pas forcément celles qui utilisent des stéréotypes sexistes comme celle de Décathlon. Depuis, il n’a pas redonné de nouvelles du projet.

À Berlin même, le programme de la coalition vert-rouge qui contrôle l’Etat de la capitale allemande prévoit d’interdire les publicités sexistes dans la commande publique – et de nommer un groupe d’expert.e.s pour contrôler les publicités du domaine privé.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire