Accueil Sport Amélie Mauresmo, nouvelle directrice du tournoi de Roland-Garros

Amélie Mauresmo, nouvelle directrice du tournoi de Roland-Garros

par Camille Saint-Cricq

L’ancienne numéro 1 mondiale de tennis prend les commandes du Grand Chelem parisien. Elle est la première femme à ce poste.

« Nous sommes très heureux de vous annoncer qu’Amélie Mauresmo sera la nouvelle directrice du tournoi de Roland-Garros au moins pour les trois années à venir, jusqu’en 2024 » , a annoncé le président de la FFT Gilles Moretton  jeudi 9 décembre lors d’une conférence de presse. Il se félicite de la nomination de cette « femme de caractère qui aime challenger et être challengée ».

A 42 ans, l’ex n° 1 mondiale (en 2004 et 2006) devient la première directrice dans l’histoire du tournoi parisien. Son parcours est impressionnant : elle a été deux fois victorieuse en Grand Chelem (Open d’Australie et Wimbledon 2006) et a décroché un Masters (2005), une médaille d’argent aux Jeux olympiques d’Athènes (2004) ainsi que la Fed Cup (2003) (qui s’appelle désormais Billie Jean King Cup), puis elle a été la capitaine de cette compétition de 2013 à 2016.

Elle a aussi entrainé Andy Murray, qui s’était hissé grâce à elle, avait-il expliqué, de la 7ème à la 3ème position mondiale en 2015. Le joueur s’en prenait au sexisme ambiant en dénonçant les commentaires : « la chose la plus stupéfiante est qu’elle est elle-même pointée du doigt à chacune de mes défaites, ce qui n’est jamais arrivé à mes coachs précédents » (lire : Andy Murray donne une volée au sexisme )

En 2018, elle avait été la première femme nommée capitaine d’une équipe de France de Coupe Davis, mais avait rapidement renoncé à ce poste pour entraîner le Français Lucas Pouille.

Fière et honorée de prendre ces fonctions, Amélie Mauresmo a déclaré : « Ce tournoi m’a fait rêver dès mon plus jeune âge. Il a créé une vocation chez moi (…) Roland-Garros a été un fil conducteur sur toute ma vie. »

Elle veut faire de Roland-Garros « un événement responsable et solidaire » et parle d’être « inclusif » «  Je pense notamment au sport santé, qui me tient énormément à cœur, à l’environnement aussi.. »

Message entendu par la ministre des Sports, Roxana Maracineanu qui a twitté : « Je salue l’arrivée d’Amélie Mauresmo à la tête du plus beau tournoi de tennis du monde. En plus d’être une athlète exceptionnelle et une femme engagée, elle incarne l’exigence, la tolérance et la modernité. Bravo »

La nouvelle directrice succède à Guy Forget dont le mandat se termine à la fin de l’année 2021, un mandat qu’il n’a pas souhaité renouveler.

Laisser un commentaire