Accueil Saga Angela Merkel, personnalité de l’année

Angela Merkel, personnalité de l’année

par Arnaud Bihel

Time_Angela_MerkelLa chancelière allemande est distinguée par le magazine Time, en particulier pour son rôle moral face à la crise des réfugiés. Angela Merkel est la première femme depuis 29 ans à obtenir ce titre. Mais dans un an, ce pourrait être encore une femme…

« Chancelière du monde libre », Angela Merkel est la personnalité de l’année 2015 pour le magazine Time. En lui décernant ce titre au retentissement mondial, le magazine états-unien tresse des lauriers à la chancelière allemande pour la manière dont elle a su répondre, en leader de l’Europe, aux crises qu’a traversées le continent cette année. Et en particulier pour « l’humanité, la générosité, la tolérance » dont elle a fait preuve à l’heure de l’afflux de réfugiés, et pour n’avoir pas changé de ligne malgré les critiques et une chute dans les sondages.

« Pour avoir demandé à son pays davantage que ce que la plupart des politiciens auraient osé, pour être restée ferme face à la tyrannie comme à l’opportunisme, et pour avoir fait preuve d’un leadership moral inébranlable dans un monde qui en manque cruellement », Time ne pouvait donc que couronner celle que le magazine Forbes avait classée un mois plus tôt à la deuxième place des personnes les plus puissantes du monde.

Angela Merkel devient ainsi la dixième femme depuis 1927 à obtenir en son nom propre cette distinction du magazine. Pour autant de concepts, et 77 hommes.

Le magazine, sous la plume de sa journaliste Radhika Jones, prend d’ailleurs soin de le noter : Angela Merkel est la première femme à obtenir cette couverture depuis 29 ans : il s’agissait alors de la présidente des Philippines Corazon Aquino, distinguée en 1986.

Pourquoi aucune femme en 29 ans ? C’est parce que ce titre reflète un poids institutionnel, explique Radhika Jones. Qu’il « est plus facile de faire l’actualité depuis la Maison Blanche, le Kremlin ou le Vatican », où seuls des hommes ont toujours été aux commandes. Angela Merkel, d’ailleurs, « ne casse pas cette tradition », note le magazine : « la chancelière allemande est de facto la dirigeante d’un continent et la meneuse de la quatrième économie mondiale ».

Et la journaliste de Time de jouer la carte de l’optimisme en notant que les femmes occupent de plus en plus de positions de pouvoir dans le monde. « Je ne pense pas qu’il faudra encore attendre 30 ans avant que la Personnalité de l’année soit une femme. Il ne faudra peut-être qu’un an », conclut Radhika Jones. Une allusion à peine voilée à celle qui pourrait devenir, dans moins d’un an, présidente des Etats-Unis : Hillary Clinton.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Parité chez les « 100 penseurs du monde »

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

2 commentaires

Valy 10 décembre 2015 - 10:50

Je me réjouis pour Angela Merkel, mais franchement, le portrait est très moche : dur dur de faire la couverture avec cette tête là (et il ne s’agit pas de dire que les femmes doivent obligatoirement être jeunes et belles, là franchement l’illustrateur n’y est pas allé de main morte)

Répondre
flo 10 décembre 2015 - 13:36

Le portrait de Mme Merkel est une peinture à l’huile de l’artiste irlandais Colin Davidson… perso je trouve l’idée heureuse et le tableau ressemblant.

Répondre

Répondre à flo Annuler la réponse