Accueil DiversNominations L’architecte Zaha Hadid casse un plafond de verre

L’architecte Zaha Hadid casse un plafond de verre

par La rédaction
Dongdaemun Design Plaza créé par Zaha Hadid. Photo : Nestor Lacle via Flickr.

Dongdaemun Design Plaza créé par Zaha Hadid. Photo: Nestor Lacle via Flickr.

Zaha Hadid est la première femme à recevoir la médaille d’or de l’Institut royal des architectes britanniques, en plus de 150 ans. « Nous voyons désormais de plus en plus de femmes architectes. Mais cela ne veut pas dire que tout est simple ».

L’architecte irako-britannique Zaha Hadid s’est vue décerner jeudi 24 septembre la « médaille d’or royale » 2016 décernée par le RIBA, Institut royal des architectes britanniques.

Le RIBA le souligne : elle est la première femme à recevoir cette prestigieuse distinction, accordée annuellement depuis 1848 à des architectes pour l’ensemble de leur carrière. Tous les plus grands ont reçu cette médaille, de Frank Lloyd Wright à Oscar Niemeyer, en passant par Renzo Piano , Frank Gehry ou Jean Nouvel.

Le RIBA salue ses « projets dynamiques et innovants depuis plus de trente ans d’expérimentation révolutionnaire dans les champs de l’architecture, du design et de l’urbanisme ».

Zaha Hadid s’est déclarée « très fière » de recevoir cette médaille », et « en particulier d’être la première femme à recevoir cet honneur ». Elle avait déjà été la première femme, en 2004, à remporter le prix Pritzker – considéré comme le prix Nobel d’architecture. « Nous voyons désormais de plus en plus de femmes architectes. Mais cela ne veut pas dire que tout est simple », a-t-elle commenté. « Parfois les défis sont immenses ».

Elle avait déjà par le passé dénoncé les « comportements misogynes » dans la profession, au Royaume-Uni en particulier. Début 2015 encore, les trois quarts des femmes architectes britanniques interrogées pour une étude disaient avoir subi des discriminations.

Le cabinet de Zaha Hadid, basé à Londres, a construit des bâtiments publics un peu partout dans le monde. Et s’est particulièrement fait remarquer dans le domaine sportif ces derniers temps, avec la construction du centre aquatique des JO de Londres 2012 ; le stade d’Al Wakrah pour la coupe du monde de football 2022 au Qatar, dont la ressemblance avec une vulve a suscité bien des commentaires ; ou encore le projet de stade Olympique de Tokyo pour les JO de 2022, récemment abandonné par les autorités en raison de son coût.

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire