Accueil Eco & SocialEnvironnement Après les attentats de Paris, pas de marche pour le climat

Après les attentats de Paris, pas de marche pour le climat

par La rédaction
Affiche de la Coalition Climat 21

Affiche de la Coalition Climat 21

Les manifestations des 29 novembre et 12 décembre, en marge de la COP21, sont interdites. Annulation également de la manifestation prévue par le Collectif National pour les Droits des Femmes le 21 novembre.


 

Il n’y aura pas de marche mondiale pour le climat à Paris. Les manifestations qui devaient rassembler des dizaines de milliers de citoyen.ne.s, les 29 novembre et 12 décembre, pour l’ouverture et la clôture de la COP21, sont interdites. « Le Gouvernement a décidé de ne pas autoriser les marches pour le Climat prévues sur la voie publique à Paris et dans d’autres villes de France les 29 novembre et 12 décembre (…), l’exigence de sécurité l’impose », indique un communiqué de la présidence de la COP21 diffusé mercredi 18 novembre.

« Nous regrettons qu’aucune alternative n’ait été trouvée pour permettre nos mobilisations », réagit la Coalition Climat 21. Un coup dur pour la mobilisation citoyenne qui entendait par ces manifestations « mettre la pression sur les négociateurs ».

Voir : Climat de mobilisation autour de la COP21

« Nous avons conscience de la gravité de la situation. Plus que jamais nous ferons part de créativité pour mobiliser et rassembler. Pas de COP21 sans mobilisation de la société civile », précise Juliette Rousseau, coordinatrice de la coalition qui regroupe 140 organisations de la société civile.

« Nous trouverons une forme alternative de mobilisation citoyenne, pour montrer que la COP21 ne se fera pas uniquement avec les négociateurs », assure encore la Coalition Climat 21. Le Sommet citoyen pour le climat prévu les 5 et 6 décembre à Montreuil (Seine-Saint-Denis) ainsi que la Zone d’action pour le climat, attendu du 7 au 11 décembre au CENTQUATRE-Paris, devraient être maintenus. En dehors de Paris, 57 marches sont prévues dans le monde entier le week-end des 28 et 29 novembre, à la veille de l’ouverture de la COP21.

Ces manifestations pour le climat ne sont pas les seules à être annulées suite aux attentats de Paris. Ce même jour, le Collectif National pour les Droits des Femmes a annoncé l’annulation de la manifestation prévue le 21 novembre, pour la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes du 25 novembre.

« Après les effroyables attentats de vendredi soir, nous souhaitions néanmoins maintenir cette manifestation. Or, la Préfecture de police conseille aux organisateurs de manifestations, au nom du principe de précaution, d’annuler ou de reporter leurs initiatives et c’est pourquoi, nous ne disposons toujours pas d’autorisation écrite de manifester. Ainsi, nous craignons que les conditions ne soient pas réunies pour assurer le succès de cette manifestation, surtout après l’assaut donné à St Denis. Dans ce cadre là, à notre grand regret, nous nous voyons contraintes d’annuler la manifestation du 21 novembre 14h30 à République », écrit le Collectif dans un communiqué.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire