Aux États-Unis, un candidat républicain mêle Dieu au viol

par La rédaction

Après le « viol véritable » de Todd Akin, un autre candidat au Sénat estime qu’une grossesse suite à un viol est la volonté de Dieu.


 

Au mois d’août Todd Akin, candidat républicain au Sénat dans le Missouri, avait choqué en utilisant « viol véritable » et en assurant qu’en cas de viol le corps fait barrière à la conception. Les vues de Richard Mourdock en matière de biologie sont quelque peu différentes puisqu’à ses yeux ce n’est pas le corps, mais Dieu, qui décide de la conception après un viol.

Richard Mourdock, proche du mouvement Tea Party, est candidat républicain au Sénat dans l’Indiana. Lors d’un débat sur une chaîne de télévision locale, il lui a été demandé s’il était opposé à l’avortement même en cas de viol ou d’inceste. Sa réponse est positive : « Je me suis longtemps posé la question, et je considère que la vie est un don de Dieu. Je pense que, même si la vie provient de cette horrible situation qu’est un viol, Dieu a voulu qu’il en soit ainsi. »

Le candidat à la présidentielle Mitt Romney « n’est pas en accord avec ces commentaires de Richard Mourdock, qui ne correspondent pas à ses vues », a indiqué à l’agence AP une porte-parole du camp républicain. Manque de chance, Mitt Romney venait, dans un spot télévisé, d’apporter son soutien à Richard Mourdock.

Les élections sénatoriales, qui se déroulent en même temps que la présidentielle, sont tout aussi cruciales. La majorité se jouera à quelques sièges, et le scrutin dans l’État conservateur de l’Indiana est l’un de ceux qui peuvent la faire basculer. Le camp démocrate appelle les électeurs de l’Indiana à ne pas voter pour un tel « zélote ». Pour le candidat démocrate Joe Donnelly, lui aussi opposé à l’avortement, « les propos de M. Mourdock sont choquants et il est stupéfiant qu’il manifeste un tel manque de respect pour les personnes ayant survécu à un viol ».

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire