Accueil Sport Boxe féminine aux JO, première

Boxe féminine aux JO, première

par La rédaction

Le dernier bastion olympique du sport masculin est tombé. Mais la parité n’est pas encore de mise.


 

« Historique ». Voilà le mot qui revient le plus souvent lorsqu’il s’agit de commenter l’ouverture du tournoi féminin de boxe dimanche 5 août aux Jeux Olympiques.

Le premier combat olympique de boxe féminine entre la Russe Elena Savelyeva et la Nord-Coréenne Kim Hye-song s’est tenu à Londres sous le regard de spectateurs enthousiastes. Onze combats ont suivi pour les premières qualifications.

Même si le public des JO les a suivis avec le plus vif intérêt, l’idée que des femmes s’affrontent sans pitié à coups de poings n’est pas encore acceptée par tous. Teddy Atlas, consultant pour la chaîne NBC semble avoir du mal à s’y faire, note le site de la Fédération française de boxe : « Ca peut paraître idiot mais c’est plus dur de voir une femme prendre des coups. »

La boxe demeurait la dernière discipline pour laquelle des compétitions féminines n’avaient pas cours. « Son exclusion était l’héritage des stéréotypes de genre », souligne le New York Times (en anglais).

Mais l’égalité parfaite n’est pas encore de mise. Si les boxeurs peuvent se présenter dans dix catégories selon leur poids, les boxeuses n’ont que trois catégories olympiques : mouches, légers et moyens. Seules 36 femmes, contre 250 hommes, peuvent donc boxer aux JO de Londres. Afin de s’adapter, « certaines d’entre elles ont dû changer de catégorie en cours d’entraînement », précisait avant la compétition Fabienne Broucaret, journaliste et auteure du titre ‘Le sport féminin. Le sport, dernier bastion du sexisme ?’ Le New York Times ajoute que « certaines des meilleures boxeuses du monde » n’ont pas pu changer de catégorie et ne sont pas représentées à Londres.

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire