Au Brésil, offensive intégriste contre le droit à l’avortement

Réunion de la commission spéciale le 8 novembre 2017. Photo Luis Macedo/Câmara dos Deputados

Dans une commission parlementaire, 18 hommes ont fait passer un amendement précisant que “la vie commence dès la conception”. De quoi criminaliser l’avortement en toutes circonstances, même en cas de viol où il est aujourd’hui autorisé.


 

Dans la série « des religions et des hommes contre le droit à l’avortement », direction le Brésil. Une commission spéciale de la Chambre des députés a adopté, mercredi 8 novembre, un amendement qui vise à interdire l’IVG en toutes circonstances.

À l’heure actuelle, au Brésil, l’avortement n’est…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php