Accueil Sport Brigitte Henriques élue présidente du Comité national olympique et sportif français

Brigitte Henriques élue présidente du Comité national olympique et sportif français

par La rédaction

Brigitte Henriques – Creative Commons

Elue dès le premier tour, elle a « dédié cette victoire à toutes les femmes » et veut installer la parité dans les fédérations sportives.

Mardi 29 juin, Brigitte Henriques a été élue Présidente du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Dès le premier tour, elle a remporté près de 58% des suffrages loin devant l’ex-judoka (et ex-conseiller sport de François Hollande) Thierry Rey qui n’a recueilli que 19% des voix.

C’est la première fois qu’une femme accède à la présidence depuis la création du CNOSF en 1972. Et cette élection est d’importance alors que les prochains Jeux olympiques auront lieu à Paris en 2024. Mais les femmes restent rares aux manettes dans le monde du sport. Sur les 108 président.es de fédérations qui ont voté mardi, 14 seulement étaient des femmes.

Même si, en campagne, Brigitte Henriques n’a pas voulu faire de son genre un argument pour être élue, son élection à la présidence de cette instance pourrait marquer un tournant. Dans son discours, elle a tenu à souligner l’importance des rôles modèles pour permettre aux filles de pratiquer autant de sports que les garçons et de s’engager en compétition. La nouvelle présidente a dédié sa victoire « à toutes les femmes, en premier lieu à mes filles Barbara et Fanny (…) mais aussi à Garance Oulaldj car elle peut être fière de sa maman », la maman en question, Emmanuelle Bonnet-Oulaldj, issue du sport amateur, était aussi candidate et a obtenu 16% des voix.

Parité

Brigitte Henriques a aussi évoqué « les femmes qui m’ont tant inspiré et notamment Alice Milliat » (qui fut  l’une des plus grandes militantes du combat pour la reconnaissance du sport féminin au niveau international au début du siècle dernier) et à « toutes celles à qui je veux dire qu’il faut oser candidater, et accéder aux postes à responsabilité»

Ex-internationale de football, et professeure agrégée d’éducation physique et sportive, puis manageuse de la section féminine du Paris-Saint-Germain (2008-2010) Brigitte Henriques était vice-présidente du CNOSF depuis 2017. A la tête de la Fédération Française de Football, elle a œuvré pour la féminisation de ce sport et a notamment contribué à l’organisation de la Coupe du monde de 2019 qui avait connu une médiatisation exceptionnelle

Dans son programme de présidente, elle a prévu de veiller à la « sortie de crise sanitaire »  d’assurer « la réussite des Jeux de Paris 2024 », de demander davantage de soutien de l’Etat pour les fédérations sportives mais aussi «d’instaurer la parité au sein du bureau exécutif » du CNOSF.

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com