Accueil International Cameron accusé de « trahir les femmes »

Cameron accusé de « trahir les femmes »

par Arnaud Bihel

Nouvelle charge de l’opposition contre le visage très masculin du parti conservateur et du gouvernement britannique.


 

Nouvelle passe d’armes à Londres sur la question de la représentation des femmes en politique. Lors de la séance de questions au gouvernement, mercredi 6 février à la Chambre des communes, le leader du parti travailliste, Ed Miliband, a accusé le chef du gouvernement, le conservateur David Cameron, de « trahir les femmes », au sein de son parti comme à l’échelle du pays.

Ed Miliband avait prévu son coup en mettant en avant, sur le banc de l’opposition, les principales femmes qui composent son « cabinet fantôme ». Alors qu’à côté le banc du gouvernement n’était occupé que par des hommes.

MilibandCameron

Ce n’est pas la première fois que le chef du gouvernement britannique est confronté à ces accusations. L’été dernier, elles venaient d’une de ses ministres (Voir : Moins de poings sur la table, plus de femmes?). Voilà un an, une coalition d’associations publiait le tableau « choquant » d’un pays « dirigé très largement par des hommes » (Voir : Au Royaume-Uni, la parité patine). Tandis qu’est régulièrement dénoncé l’impact sur les femmes de sa politique d’austérité (Voir : La rigueur britannique cible encore les femmes).

David Cameron avait promis que son gouvernement compterait au moins un tiers de femmes… et elles sont 4, pour 23 hommes. Le parti conservateur compte 255 parlementaires hommes, seulement 48 femmes. Une élue pour cinq élus. Le parti libéral, autre composante de la majorité, fait pire, avec 7 fois plus d’hommes que de femmes au Parlement. Au parti travailliste, la proportion est d’une femme pour deux hommes.

« Le Royaume-Uni régresse petit à petit dans le classement mondial de la représentation des femmes en politique », note l’institut Fawcett Society à l’occasion de ce débat parlementaire : en 2011 le pays figurait à la 33ème place du classement de l’Union interparlementaire, il est désormais 59ème.

A l’automne dernier, une enquête montrait que les électrices britanniques se détournent massivement du parti conservateur (Voir : Les électrices britanniques boudent Cameron).

 

Photos : Captures d’écran Parliament TV

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

3 commentaires

09 Aziza 7 février 2014 - 10:03

le Royaume Uni est gouverné symboliquement par une femme, la Reine….ce n’est pas rien.
Que la représentation des femmes soit meilleure au Parlement, certes, c’est + que souhaitable.
mais Mrs Thatcher a peut être donné à certains la preuve que ce n’est pas le tout d’être une femme….

Répondre
diogene 11 février 2014 - 08:43

« 09 Aziza »
le Royaume Uni est gouverné symboliquement par une femme, la Reine….ce n’est pas rien.
Que la représentation des femmes soit meilleure au Parlement, certes, c’est + que souhaitable.
mais Mrs Thatcher a peut être donné à certains la preuve que ce n’est pas le tout d’être une femme….

Ce n’est pas possible de lire des choses pareilles ici… Alors qu’une femme ait un comportement contestable, on l’applique à toutes les femmes. Que plusieurs hommes la fassent, et on garde le jugement à titre individuel.

Répondre
danielle 11 février 2014 - 20:06

Aziza, si je vous dis qu’un arabe a volé mon téléphone mobile, vous me répondez quoi ?
Que tous les arabes sont des voleurs ? Ce sont sur de telles assertions que se construisent les stéréotypes à l’origine du sexisme et du racisme ; que se construit la hiérarchisation des rapports de sexe, de race, de classe…et tous les rapports de domination…
Avec ça on est encore loin du vivre ensemble ou si vous préférez on a pas sorti le cul des ronces 😛

Répondre

Laisser un commentaire