Accueil Société Le Canada, meilleur pays du G20 pour les femmes

Le Canada, meilleur pays du G20 pour les femmes

par La rédaction

Le Canada est le pays du G20 où les femmes vivent le mieux, selon des experts internationaux sur le genre. La France est à la 5ème place, « malgré le machisme » de la société.


L’étude publiée mercredi 13 juin par Trust Law, un organisme de la Fondation Thomson Reuters, s’appuie sur les réponses de 370 spécialistes des questions de genre dans le monde. Ils étaient appelés à porter un regard sur la situation des femmes dans les pays du G20 au travers de 6 critères : protection contre la violence, participation à la vie politique, opportunités professionnelles, qualité des soins de santé, accès à des ressources telles que l’éducation ou la propriété et protection contre l’esclavage ou les trafics humains.

« Des politiques fortes contre les violences et l’exploitation combinées à un bon accès à l’éducation et à la santé font du Canada le meilleur pays pour les femmes », conclut cette étude. Tandis que l’Inde est le pire des pays étudiés, en raison des « infanticides, des mariages précoces et de l’esclavage ».

A l’avant-dernière place, l’Arabie Saoudite où Trust Law observe que « des fissures sont apparues l’an dernier sur le mur politique qui sépare les femmes de leurs droits » Mais le royaume « reste l’un des endroits les plus répressifs quand il s’agit des droits des femmes ».

En haut du classement, l’Allemagne est à la deuxième place, suivie par l’Australie, la Grande-Bretagne. C’est à la 5ème place qu’on retrouve la France, où le principal point négatif reste la sous-représentation des femmes sur le marché du travail. « Elles sont 30% à travailler à temps partiel, contre 5% des hommes. Toutefois, il fait bon être une femme en France car les femmes peuvent se faire entendre, malgré le machisme et les préjugés », résume Nadège Chell, présidente de l’ONG RESO-Femmes.

Dans le classement mondial de la parité, établi par le Forum économique mondial, la France se plaçait en 2011 à une piètre 48ème place sur 135 pays étudiés. Dans ce classement, c’est la perception des inégalités salariales qui pesait particulièrement lourd, ainsi que la faible proportion de femmes élues au parlement.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

3 commentaires

Lora 15 juin 2012 - 06:39

Les femmes qui n’arrêtent pas de travailler pour élever leur(s) enfant(s) sont toujours stigmatisées. L’Allemagne est elle vraiment sortie des 3 K (Kinder, Küche und Kirche)?
Apparemment la prostitution ne fait pas partie des violences faites aux femmes pour Trust Law.

Répondre
Athena 15 juin 2012 - 10:14

Tellement proche de l allemagne également sur la mise a l écart des meres du marché du travail. En france comme ailleurs, les hommes se cooptent dans les entreprises et ont peur de l intelligence des filles. Voir des nuées de patrons confrontés aux recherches d emploi et de carrière des filles démontre bien qu elles font la course une balle dans le pieds. La france affirme tout haut des principes d égalité et dans les faits les alliances se font toujours entre hommes. La seule issue reste la création de réseaux et d entreprises de femmes entre elles pour rétablir les balanciers. La vérité est que les hommes veulent palabrer avec leurs egos au dehors du domicile, car chez eux, ils sont mis à contribution ou au combat qui produit les divorces à cause justement de ces déséquilibres qu ils créent en n aidant pas les et leurs femmes. Les saoudiens nous combattent, mais les hommes aussi, encore et toujours. Qu ils n aillent pas se plaindre de ce qu ils provoquent.

Répondre
courroux 19 juin 2012 - 10:07

Qui donc laisse faire assaut par media interposé du code stéréotypé sexiste de pudeur masculine, de coutume inculquée, incrustée. Chaque fois que je vois un documentaire social sur le Canada, je vois des femmes voilées http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/03/devoilez-vous-mesdames-une-fois-pour.html. Et ce serait signe que les femmes sont bien traitées au Canada. Là, je reste esbaudie. Et aucuns féminicides au Canada ? Ah bon… http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/feminicide-lexique.html

Répondre

Laisser un commentaire