Accueil CultureCinéma Bobines cannoises #3 : Houda Benyamina et Oulaya Amamra, Divines

Bobines cannoises #3 : Houda Benyamina et Oulaya Amamra, Divines

par Valérie Ganne
Divines

DivinesLes filles de Divines ont séduit le festival de Cannes. Et obtenu une Caméra d’or méritée.


 

Il y a Houda Benyamina, la réalisatrice, et trois jeunes actrices formidables. Ensemble elles ont secoué le Festival de Cannes : le film Divines a été ovationné pendant de longues minutes à chacune de ses projections à la Quinzaine des réalisateurs jeudi 19 mai. (Mise à jour : Divine a reçu dimanche 22 mai la Caméra d’or du Festival, qui récompense le meilleur premier film.)

Duo de copines de banlieue, Dounia et Maimouna, amies à la vie à la mort, s’ennuient dans leur BEP hôtesse d’accueil. Dounia claque la porte, et part proposer ses services à la caïd de la cité, Rebecca. En voilà une « qui a du clito », comme elle dit. Divines, c’est le trajet initiatique de Dounia (un prénom qui signifie « vie »), qui passe du vol de bonbons en hypermarché au deal et à la violence. Elle paiera cher son émancipation.

Houda Benyamina sait ce dont elle parle. La réalisatrice franco-marocaine est la fondatrice de l’association « 1000 visages » qui depuis dix ans travaille dans les banlieues avec le théâtre et le cinéma pour « insuffler une dynamique plus ouverte et plus démocratique au cinéma français ». Les trois actrices de Divines sont d’ailleurs issues de son cours.

Fan de Spike Lee et Scorsese, la cinéaste insuffle dans son film une énergie contagieuse qui bouscule tout sur son passage, alterne humour et suspens, impose un ton nouveau. Qu’elle emploie aussi dans le réel : invitée du programme Women In Motion, Houda Benyamina y exhortait ainsi les femmes : « Il faut arrêter d’être polies, il faut ouvrir nos gueules et poser nos clitoris sur la table ! »

C’est son premier film, retenez son nom. Et aussi celui de Oulaya Amamra, la Dounia du film (par ailleurs petite soeur de la réalisatrice) : elle vient d’être reçue au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Sa carrière ne fait que commencer.

 

Divines, de Houda Benyamina, avec Oulaya Amamra, Deborah Lukumuena, Jiska Kalvanda, Kevin Mischel, produit par Easy Tiger, distribué par Diaphana.

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com