Accueil Sans catégorie Cécile Duflot lance une « opération robe » contre le sexisme au quotidien

Cécile Duflot lance une « opération robe » contre le sexisme au quotidien

par La rédaction

L’ancienne ministre diffusera chaque jour « le témoignage d’une femme pour comprendre le sexisme au quotidien ». En fil conducteur, la robe qui avait occasionné en 2012 un déferlement de sexisme à l’Assemblée nationale.


 

Quand une robe à fleurs incarne le sexisme. Une robe bleue et blanche que Cécile Duflot, alors ministre, avait portée à l’Assemblée nationale le 17 juillet 2012, s’attirant des quolibets sexistes de députés UMP. Elle avait déjà eu les honneurs du musée des arts décoratifs de Paris lors d’une récente exposition intitulée « Tenue correcte exigée, quand le vêtement fait scandale ».

La députée écologiste expliquait alors à France 3 Ile-de-France : « Elle ne m’appartient plus vraiment, c’est le symbole du sexisme en politique désormais ». Et quelques mois plus tard, sa symbolique va même dépasser le champ politique. Cécile Duflot lance une « opération robe » : tous les jours de cette semaine, à 18h, l’élue écologiste publiera sur sa chaîne Youtube  « le témoignage d’une femme pour comprendre le sexisme au quotidien ». Et la fameuse robe, habillant ces témoins, sera le fil conducteur.

Cécile Duflot inaugure cette « opération robe » en revenant, évidemment sur les réactions suscitées par ce vêtement à l’Assemblée nationale, affaire « très symbolique » du fait que « les femmes sont victimes de sexisme avant même d’ouvrir la bouche », explique-t-elle.

D’ailleurs, l’un des députés qui s’étaient alors manifestés, Patrick Balkany, s’était ainsi justifié : « Peut-être avait-elle mis cette robe pour ne pas qu’on écoute ce qu’elle avait à dire »

Voir : EELV fustige le paternalisme lubrique à l’Assemblée

L’ancienne ministre souligne la nécessité de témoigner, pour ne pas banaliser, car « on est toutes tellement habituées à vivre avec ça ».

 

La deuxième femme à témoigner pour cette « opération robe » raconte les remarques autant misogynes qu’homophobes qu’elle a subies alors qu’elle était en couple avec une femme, ainsi que le le fait, au travail, « de ne pas être considérée dans [s]es compétences ».

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Paye tes témoignages sur le sexisme ordinaire

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire