Accueil Société Ces mots qui nous scotchent

Ces mots qui nous scotchent

par Isabelle Germain

benEgalité, révolution, guerre, patriotisme, tsunami, OGM… Ces mots ne se discutent pas, on s’y agglutine en masse, selon des études de psychologie sociale qui depuis 1988 et la théorie de Michel-Louis Rouquette repèrent ce phénomène encore mal connu.


 

« Le nexus, qui relève de la soumission consentie, est une notion de psychologie collective », raconte à ideeajour.fr, Michel-Louis Rouquette, professeur de psychologie sociale à l’université Paris 5 Descartes et qui vient de diriger un ouvrage sur la question.

« C’est une évidence qui s’impose aux gens : quand on dit “la patrie est en danger”, il n’y a pas de discussion. Tout comme vous n’allez pas expliquer aujourd’hui dans une conversation du quotidien, ce qu’est le nazisme. De même, des expressions figées telles “C’est bon pour la planète” constituent des nexus contemporains. » Pourquoi nexus ? « Il exprime un nœud d’émotions, d’affect et de sens irraisonnées qui ne se démêle pas », explique le théoricien.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire