Accueil Médias Championnes d’Europe, médiatisation minimum

Championnes d’Europe, médiatisation minimum

par La rédaction

Les Lyonnaises ont remporté pour la cinquième fois consécutive la Ligue des Championnes. Mais elles ne font pas la une de l’Equipe ce lundi matin. Seul le Progrès de Lyon leur donne cette visibilité.

En battant les Allemandes de Wolfsburg (3-1), l’équipe de l’Olympique lyonnais a soulevé pour la septième fois dans son histoire et pour la cinquième fois consécutive, ce dimanche 30 Août, le trophée de la Ligue des champions. La presse compare cet exploit à celui du Real Madrid masculin, titré de 1956 à 1960.

Ce qui a fait dire à la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu sur Franceinfo « On peut les appeler ‘Les Légendaires’, elles entrent dans la légende du football » 

Et pourtant, le quotidien de référence français du sport l’Equipe ne leur consacre pas sa une même si de longs développements sont consacrés aux championnes en pages intérieures.  En 2016 pourtant, ce journal leur consacrait sa une et les trouvait même « éblouissantes » mais il ne devait rien avoir de croustillant à se mettre sous la dent côté sport masculin (lire : Triplé de l’OL, qui en parle ?) Dans la hiérarchie de l’information sportive, le masculin l’emporte et c’est le vainqueur de la deuxième étape du Tour de France qui s’affiche sur la couverture de ce numéro du lundi 31 août. L’Equipe avait pourtant déjà consacré ces deux dernières unes, samedi et dimanche, au Tour de France.

Seul le progrès de Lyon affiche les championnes à sa une. Comme si la gloire des équipes féminines ne pouvait être qu’une discrète gloire locale quand, pour la ligue des champions masculine la presse nationale retient son souffle (mais pas sa plume) avant les matchs et commente abondamment pendant et après.

Le match diffusé sur Canal+ n’a pas fait l’objet de grands rassemblements dans les cafés ni de micro-trottoirs auprès des supporters dans les autres médias. La plupart des journaux nationaux et régionaux ont certes accordé à la victoire des Lyonnaises davantage de place que lors des victoires précédentes. Mais on est très loin de la médiatisation du même trophée chez les hommes. La distance qui sépare la médiatisation des équipes féminines et masculines est d’ailleurs proportionnelle aux écarts de financement entre ces équipes.  

Ces choix éditoriaux en disent long sur la place accordée aux sportives dans les journaux, dans le sport en général et dans la société. Le message subliminal est encore :  la compétition sportive est une affaire d’homme. 

Lire aussi dans Les Nouvelles News

Chut, le PSG s’est qualifié pour la finale de la ligue des championnes (2015)

OL : le message sexiste ne passe pas (2017)

Foot : les Lyonnaises invisibles (2011)

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire