Accueil International Chili : processus enclenché pour la loi sur l’avortement

Chili : processus enclenché pour la loi sur l’avortement

par La rédaction

Le projet de loi qui prévoit de dépénaliser l’avortement thérapeutique a franchi la première étape à la Chambre des députés.


 

Le droit à l’avortement fait un premier pas législatif au Chili. La commission de la Santé de la Chambre des députés a donné son feu vert, mardi 4 août, à l’examen du projet de loi annoncé en début d’année par la présidente Michelle Bachelet.

Le texte prévoit de dépénaliser l’avortement dans trois circonstances précises : en cas de risque pour la vie de la mère ; de malformations de l’embryon ou du fœtus incompatibles avec la vie extra-utérine ; ou lorsque la grossesse est la conséquence d’un viol.

Le projet de loi doit désormais être examiné par la Chambre des députés, à l’automne, puis par le Sénat. Son adoption définitive ne sera pas aisée. Lors de son premier mandat présidentiel, entre 2006 et 2010, Michelle Bachelet avait renoncé à modifier la loi, face à la puissance de l’Église catholique et des lobbies anti-avortement. Le 2 août encore, la Conférences des évêques appelait les parlementaires à rejeter le texte.

Au Chili, l’avortement était légal depuis 1931 mais avait été criminalisé en 1989, dans les derniers mois de la dictature Pinochet. Le pays est l’un de ceux, comme 6 autres en Amérique latine, qui criminalisent l’IVG en toutes circonstances.

Laisser un commentaire