Accueil CultureCinéma Cinéast(e)s : le sexe du septième art

Cinéast(e)s : le sexe du septième art

par Isabelle Germain

cineastes256Le cinéma a-t-il un sexe ? C’est à cette question que se sont attaqués l’actrice-productrice Julie Gayet et le réalisateur Mathieu Busson à la demande de la chaîne Ciné+ Emotion. Leur documentaire accompagne une programmation de la chaîne du groupe Canal+, « Le bal des réalisatrices », rassemblant 17 films de 14 réalisatrices, de Maïwenn à Valérie Donzelli, dont la diffusion commence ce 24 septembre jusqu’au 29 octobre prochain.

Maïwenn, réalisatrice de Polisse, ouvre d’ailleurs le bal en refusant de répondre à cette question qui pour elle n’en est pas une. Valérie Donzelli (La guerre est déclarée) préfère plaisanter : « Un film est le fruit du travail d’une équipe. Je ne sais plus qui a dit : « les films sont les enfants de la partouze »… ». Comme le résume finement Brigitte Rouan : « Si on faisait une dégustation à l’aveugle des films qu’on regarde, sans savoir qui a mis en scène, pourrait-on deviner ? ».

Les témoignages sont nombreux : une vingtaine de réalisatrices et deux chercheuses apportent leurs réponses aussi variées que leur cinéma. Trois générations se répondent, Agnès Varda en grand-mère, Pascale Ferran ou Valeria Bruni-Tedeschi les aînées, Katell Quillévéré et d’autres en benjamines. Intéressant, parfois brouillon car réalisé en peu de temps, sans doute trop riche, ce documentaire dresse le portrait d’un pays où 25% des réalisateurs sont des réalisatrices (selon le Centre National du Cinéma en 2012).

Sachant que dans le reste du monde, la moyenne est à 3%, y compris aux Etats-Unis, la France peut s’estimer heureuse… D’autant que nos premiers films de fiction ont été réalisés dès 1904 par une femme, Alice Guy, secrétaire de Louis Gaumont, vite oubliée. Deux étudiantes de la Fémis rappellent qu’il y a bien une salle Alice Guy dans leur école, mais la plus petite, de 20 places …

La question qui n’a pas lieu d’être (« Existe-t-il un contenu typiquement féminin ? ») est vite évacuée au profit d’une réflexion plus aboutie sur la place des femmes dans l’art en général, et plus particulièrement dans ce septième art qui coûte cher et cumule les métiers « réservés » aux hommes côté fabrication. Un bravo spécial à la jeune génération des réalisatrices, qui fonce sans éluder la question sous le regard bienveillant des anciennes qui ont su ouvrir quelques portes.

Valérie Ganne

« Le bal des réalisatrices » sur Ciné+ Emotion, du 24 septembre au 29 octobre 2013

Cinéast(e)s  de Julie Gayet et Mathieu Busson : diffusion le 15 octobre à 22h25 (rediffusion le 29 octobre à 19h35), produit par TSVP (Christie Molia)

Bande annonce du documentaire

http://lebaldesrealisatrices.cineplus.fr/

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

CINEASTES – Teaser

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire