Accueil Société Cinéaste, 80 ans, cherche jeune collaboratrice célibataire

Cinéaste, 80 ans, cherche jeune collaboratrice célibataire

par La rédaction

Annonce discriminatoire aux accents libidineux. Jean-Pierre Mocky fait coup double sur son site


 

Encore une petite annonce bien croustillante. Hier c’était un marchand d’outillage qui ne souhaitait embaucher que des hommes, des vrais. Voici aujourd’hui, en quelque sorte son miroir inversé. C’est le cinéaste Jean-Pierre Mocky qui poste sur son site officiel cette annonce : il recherche « une collaboratrice littéraire ». Forcément une femme, donc. Mais attention : il est préférable qu’elle ait entre 25 et 45 ans. Tout en étant célibataire et sans enfant… Et prête à travailler le soir ou le week end :

Mocky

(Mise à jour : au lendemain de la publication de cet article, l’annonce en question ne figurait plus sur le site du cinéaste)

Aux yeux du code du travail, la plupart de ces critères constituent des motifs de discrimination. Mais au-delà, pourquoi ne peut-on s’empêcher de déceler dans ces exigences un je-ne-sais-quoi de lubrique ? Parce qu’il est en outre précisé d’envoyer une photo avec le CV ? Sans doute aussi parce qu’on peut lire sur ce site people : « homme à femmes, il déclare qu’il a une libido au beau fixe à 80 ans et avoue sans détour adorer sa compagne, Patricia Barzyk, mais qu' »à force de lassitude« , il recherche « une nouvelle femme« … » Ou parce qu’on se souvient de cet extrait d’une émission de Laurent Ruquier où le cinéaste montre la grande considération paternaliste qu’il peut avoir pour les femmes.

https://www.dailymotion.com/video/xaroyr

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

5 commentaires

Diké The Riveter 7 avril 2013 - 10:58

Offre d’emploi ou annonce matrimoniale ?
Je penche pour la deuxième option !

L’annonce a disparu du site le 6 avril, mais bien entendu j’ai postulé aussi : http://dikecourrier.wordpress.com/2013/04/07/urgent-phallocrate-recherche-jolie-jeune-femme/

Répondre
une fille 7 avril 2013 - 11:24

mais quel porcelet !

Répondre
Lili 8 avril 2013 - 07:58

Ravie de voir la disparition de l’annonce. J’avais également postulé par article du droit du travail interposé et on m’a en effet répondu « nous tiendrons compte de votre remarque ». J’y croyais assez peu donc bonne surprise.
C’est déjà pas mal qu’ils aient bien voulu réagir… Comme quoi ça vaut le coup !!!
Bravo Diké !!

Répondre
lemotto 8 avril 2013 - 08:01

Quels andouilles ces hommes – enfin, la plupart ! Il ressemble plus à un porc qu’autre chose… et quant à l’annonce : aucune définition du contenu du poste… par contre dispo le WE et si possible sans rémunération (stage !) Qaunt au « célibataire » : de quoi je me mêle ?
Remarquons qu’en ce moment dans le monde politique ce ne sont quasiment que les femmes qui commencent à dévoiler leur patrimoine… sachant qu’elle sont minoritaires c’est d’autant plus risible !

Répondre
luce44 8 avril 2013 - 10:59

Cette offre d’emploi est d’un sexisme inadmissible. Mais en plus elle est complètement illégale : il ne doit y avoir aucune discrimination sur l’état marital, la situation de famille, l’âge. Il est injustifié de demander une photo. Seul le cas du choix d’une actrice de cinéma peut être fait en fonction de son physique, sans être jugé discriminatoire.
Elle peut donc être attaquée devant le Défenseur des droits : la Halde car cette annonce contient 4 des 19 critères de discrimination interdits par la loi du 16 novembre 2011: le sexe, la situation de famille, l’apparence physique, l’âge .
Une association peut saisir la Halde dans ce cas.

Répondre

Laisser un commentaire