Accueil Politique Collecte UMP : pas rancunières, les femmes !

Collecte UMP : pas rancunières, les femmes !

par Isabelle Germain

 L’UMP aurait pu économiser des millions d’euros en respectant la parité. Les femmes, écartées des investitures, donnent quand même au parti…


 

Après l’invalidation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy par le Conseil constitutionnel, l’UMP a lancé une « souscription nationale » pour retrouver les 11 millions d’euros qui ne seront pas remboursés par l’Etat.

Autour de la sébile, au fil des reportages télé, les femmes se succèdent autant que les hommes… Et c’est l’une des rares  femmes députées UMP, Catherine Vautrin, la trésorière du parti, qui fait les comptes…

Pas rancunières ! Depuis que la loi sur la parité existe, leur parti préfère payer de grosses amendes, ou plus exactement se priver des subsides de l’Etat – de l’ordre de 4 millions d’euros par an sur cette législature – plutôt que d’investir des femmes (Voir -> Les millions envolés de la non-parité).

On l’a vu lors des dernières législatives où à Paris notamment (voir -> Parité outragée, parisiennes UMP indignées), des hommes qui en étaient à leur troisième ou quatrième mandat ont été préférés à des femmes plus jeunes mais ayant une expérience significative de la vie politique…

Mais elles font le job, comme Brigitte Kuster, la candidate écartée par Bernard Debré, qui appelle aux dons sur twitter :

Kuster tweet

 

Sortons les vieux dossiers

Les millions envolés de la non-parité

Parité outragée, parisiennes UMP indignées

Legaret, Debré et les fondamentaux du sexisme

Au PS, les investitures butent sur la parité

Legaret, Debré et les fondamentaux du sexisme

 

 

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire