« Comportement correct exigé » au Festival de Cannes

« Le cinéma est une propagande silencieuse  de virilisation».  Communication et actions à Cannes pour faire évoluer le 7è art vers d’autres modèles.

« Quand le film Mon roi  a été projeté à Cannes, en sortant les femmes disaient que c’était un film sur  le harcèlement moral. Les hommes disaient que c’était un film sur une hystérique. » La réalisatrice Lisa Azuelos ne pouvait pas mieux poser le sujet du débat organisé à Paris le 26 avril par Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes avec le président du Festival de Cannes, Pierre Lescure.

Comme ce sont plus souvent les hommes qui tiennent la caméra, c’est leur point de vue sur le…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php