Accueil Politique Contre les violences faites aux femmes, le gouvernement s’appuie sur le 93

Contre les violences faites aux femmes, le gouvernement s’appuie sur le 93

par La rédaction

C’est la responsable de l’Observatoire départemental contre les violences envers les femmes en Seine-Saint-Denis, Ernestine Ronai, qui conduira la Mission interministérielle pour la protection des femmes victimes de violences.


 

Les décisions arrêtées lors du comité interministériel aux droits des femmes du 30 novembre se concrétisent. Après l’installation du Haut Conseil à l’Egalité, c’est la ‘Mission interministérielle pour la protection des femmes victimes de violences et la lutte contre la traite des êtres humains’, ou MIPROF, qui a été activée cette semaine (le décret portant sa création a été publié le 5 janvier au Journal officiel).

Ce nouvel organe assurera le recueil, l’analyse et la restitution des données sur les violences faites aux femmes. Il est également chargé d’animer, encourager et développer les initiatives locales et les bonnes pratiques, en matière d’accueil des victimes notamment.

Et la MIPROF s’appuiera tout particulièrement sur les expériences développées en Seine-Saint-Denis. C’est en effet la responsable de l’Observatoire contre les violences envers les femmes à l’oeuvre dans ce département, Ernestine Ronai, qui a été chargée par la ministre des droits des femmes de diriger cette mission. C’est en Seine-Saint-Denis qu’un tel observatoire a pour la première fois vu le jour, il y a 10 ans. Le département a également été pionnier dans l’expérimentation du téléphone d’urgence « grand danger » mis à disposition des femmes en situation de risque. Il a depuis été suivi par le Bas-Rhin, le Val-d’Oise ou Paris. C’est l’une des bonnes pratiques que la Mission sera chargée d’étendre à l’échelle nationale, en concertation avec les collectivités locales.

La MIPROF sera enfin chargée de définir et de coordonner la mise en oeuvre de plans de lutte contre la traite des êtres humains.

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

angéle dione 13 janvier 2013 - 21:14

bravo le travail porte ces fruits
cela nous encourage, nous les femmes :a persévérè dans nos missions et nos engagements respectifs . n’oublions pas les bases et de coordonnés nos actions pour que cela continue .

Répondre

Laisser un commentaire