Cyber-harcèlement : quand la haine anti-féministe déborde

Nadia Daam sur Europe 1

Quand un outil contre le harcèlement de rue déclenche la haine ad hominem et ad feminem sur internet. Mobilisation face au cyber-harcèlement orchestré contre la journaliste Nadia Daam et les militant·e·s Elliot Lepers et Clara Gonzales. Mis en cause, le groupe Webedia fait profil bas.


 

Non à l’impunité des menaces violentes sur les réseaux sociaux. La radio Europe 1 a annoncé avoir déposé plainte jeudi 2 novembre pour « menace de crime contre les personnes » après que sa chroniqueuse Nadia Daam a été la cible…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php