Dans la peau d’une femme

par De profundis

 

Ce matin, je venais à peine de sortir de chez moi pour aller à la fac, tout juste 7h, un groupe de filles dans une voiture qui passe à vive allure me klaxonne. Je vois une vitre se baisser et l’une d’entre elles me crie : « Wesh beau gosse !!! »… C’est toujours pareil, suis-je si provocant que ça ?

Me dirigeant vers le métro, voilà qu’une jeune femme vient m’accoster, et me demande mon numéro avec insistance. Je refuse poliment et commence à m’en aller. Mais je suis surpris par une voix agressive derrière moi qui m’insulte : c’est cette jeune femme qui me traite de « gros porc ». Gros porc ? Je n’ai juste pas voulu lui donner mon numéro.

La matinée passe doucement, je n’y pense plus. A midi, je décide d’aller manger en ville. Je m’assois à une table en terrasse. Un groupe de meufs s’installe bruyamment à côté de moi. Impossible de manger tranquillement, je les entends parler de moi et m’observer fixement. Elles sont bizarres, elles me font peur… Je fais semblant de regarder mon portable afin de ne pas croiser leurs regards. Malgré mon indifférence l’une d’elles s’approche, s’assoit sur MA chaise en me poussant ; je rêve, quelle malpolie ! Exaspéré, je quitte le snack sous leurs huées.

Sur le chemin du retour, vers 20h alors que je pensais être enfin seul, j’entends des rires derrière moi, j’accélère le pas tout en restant indifférent. Remarquant que les rires persistaient, je décide de me retourner discrètement : c’était les filles de ce midi ! Vraiment flippant…

 

Ecrit par cinq élèves de seconde du Lycée Saint-Just, Lyon (69)

Sous la direction d’Hélène Blanié, documentaliste

Revenir à  Concours Causette / Les Nouvelles NEWS : les résultats

Partager cet article

3 commentaires

TREHIN Yvette 2 juin 2013 - 14:53

Belle nouvelle qui en quelques mots renverse la situation vécue au quotidien par les femmes. Je l’ai vécue quand j’étais jeune et je ne pensais pas que plus de 40 ans plus tard, les jeunes femmes la vivraient encore. Morale de l’histoire : s’accrocher et se battre toutes ensemble !!!

Répondre
falcoz 10 septembre 2013 - 10:51

Rien sur les regards admirateurs? Interrogateurs? Tentateurs? Lubriques?

Répondre
mimine74 11 septembre 2013 - 16:26

Super, mais si seulement ces messieurs vivaient ceci au quotidien peut-être changeraient ils enfin de mentalité et de jugeote face à ce « calvaire » récurent !

En tous les cas vraiment chapeau!! c’est une très belle opération coup de poing!

Les hommes ne sont pas tous comme cela heureusement mais le problème vient d’une minorité sans éducation qui ne fait parler que de leur misogynie et de leur vulgarité!

Bon vent et qu’elles continuent dans cette voie.

Répondre

Répondre à mimine74 Annuler la réponse