Accueil Médias David Douillet n’assume pas ses propos sexistes et homophobes

David Douillet n’assume pas ses propos sexistes et homophobes

par Isabelle Germain

Dans une interview au Parisien, le nouveau ministre des sports épinglé pour des propos sexistes et homophobes évoque « une discussion de vestiaire », « une phrase sortie de son contexte » il y a vingt ans…. Il a tout écrit dans un livre en 1998.


douilletLe nouveau ministre des Sports ne manque pas de souffle ! « On dit que je suis misogyne. Mais tous les hommes le sont. Sauf les tapettes. » Ces propos de David Douillet sont extraits de son livre « L’Ame du conquérant » publié chez Robert Laffont en 1998 et repris par le Canard enchaîné en 2009 lorsque la gloire nationale du tatami a été élue député. Alors lorsqu’il dit, dans une interview au Parisien, que ce sont des propos de vestiaire sortis de leur contexte il y a vingt ans, il travestit la réalité.

Point positif : David Douillet regrette. Il pouvait difficilement faire autrement. Mardi dernier, sans savoir que ces propos venaient de lui, la ministre des Solidarités Roselyne Bachelot, interviewée sur Europe 1, a jugé que leur auteur parvenait  à se montrer à la fois « sexiste et homophobe » et promettait de lui expliquer… (voir plus bas à 4min, 8s)

Ailleurs dans l’ensemble de son œuvre, David Douillet affirme : « Pour moi, une femme qui se bat au judo ou dans une autre discipline, ce n’est pas quelque chose de naturel, de valorisant. » « Pour l’équilibre des enfants, je pense que la femme est mieux au foyer. » « C’est la mère qui a dans ses gènes, dans son instinct, cette faculté originelle d’élever les enfants. Si Dieu a donné le don de procréation aux femmes, ce n’est pas hasard ». Ou encore : « J’ai une authentique admiration pour les femmes qui vouent leur vie aux leurs. » Des propos de vestiaires certes (pas vestiaires de danseuse étoile), mais écrits dans des livres bel et bien édités.

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4

Ailleurs dans l’ensemble de son œuvre, David Douillet affirme : « Pour moi, une femme qui se bat au judo ou dans une autre discipline, ce n’est pas quelque chose de naturel, de valorisant. » « Pour l’équilibre des enfants, je pense que la femme est mieux au foyer. » « C’est la mère qui a dans ses gènes, dans son instinct, cette faculté originelle d’élever les enfants. Si Dieu a donné le don de procréation aux femmes, ce n’est pas hasard » ou encore « J’ai une authentique admiration pour les femmes qui vouent leur vie aux leurs. » Des propos de vestiaires certes (pas vestiaires de danseuses étoile), mais écrits dans des livres bel et bien édités.

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

5 commentaires

ChrisVox 2 octobre 2011 - 17:46

Une fois de plus, les commentaires du journaliste comme de Roselyne se font essentiellement autour de l’homophobie. La misogynie semble leur paraître moins grave ?

Répondre
Fleur 3 octobre 2011 - 06:32

Quelle honte d’avoir nommé un tel personnage Ministre. Quelle hypocrisie générale de mettre à ce poste non seulement quelqun tenant de tels propos mais en plus qq de visiblement incompétent.

Répondre
Nic 3 octobre 2011 - 08:12

Mr Douillet parle de Dieu… normalement après cela , il n’y aurait plus rien à redire…
Il avait déclaré que les hommes sont misogynes sauf les « tapettes » , si sa qualité de ministre au semestre lui a fait changer d’avis , et qu’il n’est plus misogyne, quoi d’autre a changé ?

Répondre
sweetyclem 3 octobre 2011 - 20:00

Oui pour eux les propos homophobes et racistes sont bien plus graves que les propos misogynes puisque la loi dit qu’il y a prescription après un an pour les premiers et seulement trois mois pour les seconds… C’est marrant comme il y a un niveau de tolérance bien plus élevé quand on insulte les femmes.

Répondre
Pierre Payen Dunk. 3 octobre 2011 - 20:09

C’est formidable ! Encore un qui fera perdre des voix au Monsieur qui a été élu en déclarant (avant son élection, devant M. Onfray, philosophe) : « Je n’ai jamais rien entendu d’aussi absurde que la phrase de Socrate : Connais-toi toi-même », avant de continuer en affirmant l’influence primordiale des gènes !

A noter que sur ce seul point, il n’a pas menti !
Il a gouverné en fonction de son instinct, de son intuition, inspiré par Dieu, avec les résultats que l’on commence à beaucoup trop connaître !

Répondre

Laisser un commentaire