Accueil International Des congés naissance longs et égaux en Finlande

Des congés naissance longs et égaux en Finlande

par Camille Saint-Cricq

Un congé de sept mois pour le père comme pour la mère à la naissance d’un enfant : c’est l’annonce du Gouvernement -jeune et féminin – finlandais.

Père, mère, même congé en Finlande. C’est ce qu’a annoncé la ministre des Affaires sociales et de la Santé Aino-Kaisa Pekonen lors d’une  conférence de presse le 5 février dernier.  La coalition de centre-gauche dirigée par Sanna Marin, au pouvoir depuis décembre dernier, veut mener une politique féministe et prévoit donc d’accorder aux pères, lors de la naissance d’un enfant, un congé égal à celui des mères. Les hommes devraient ainsi s’impliquer autant qu’elles dans la vie familiale et cette égalité devrait avoir des répercussions sur l’égalité des sexes au travail.  

L’ensemble des congés parentaux, suite à une naissance, devrait passer  à 14 mois en 2021. Les pères comme les mères auront le droit à près de 7 mois de congé parental indemnisé après la naissance d’un enfant. Et les femmes enceintes auront par ailleurs le droit à un mois de congé maternité avant la date de naissance prévue. L’un des parents sera autorisé à transférer jusqu’à 69 jours de ses propres congés à son conjoint.

Et ce congé sera appelé « congé parental ». «Cela permet une meilleure égalité entre les parents et la diversité entre les familles», a déclaré Aino-Kaisa Pekonen.

 Jusqu’ici, en Finlande, les mères avaient droit à quatre mois de congé maternité et les hommes deux. Mais en décembre dernier, le pays a pris un nouveau virage féministe en choisissant comme Première ministre une jeune femme de 34 ans, entourée d’un gouvernement très féminisé.

Voir : SANNA MARIN, 34 ANS, CHEFFE DU GOUVERNEMENT EN FINLANDE. NORMAL !

Le mois dernier, Sanna Marin affirmait que son pays avait encore du chemin à parcourir pour parvenir à l’égalité des sexes et regrettait que trop peu de pères passent du temps avec leurs jeunes enfants.

Ce congé coûterait à la Finlande environ 100 millions d’euros supplémentaires par rapport au système actuel. Le Gouvernement s’engage à en prendre en charge 25 millions. Les partenaires sociaux, le reste.

Rappelons qu’en France, le congé paternité dure onze jours, l’Espagne, exemplaire l’a récemment fait passer à huit semaines.

Voir : Huit semaines de congés paternité en Espagne

Et la France, qui veut pourtant faire de l’égalité femmes-hommes, une grande cause nationale et même internationale, a été debout sur les freins quand l’Europe a voulu allonger les congés parentaux…

Voir : CONGÉ PARENTAL : UNE DIRECTIVE EUROPÉENNE A MINIMA

 

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire