Accueil Société Deux vêtements, deux mesures pour Eric Raoult

Deux vêtements, deux mesures pour Eric Raoult

par La rédaction

raoult

Pour l’ancien député, il est normal de dire à sa femme « tu t’habilles comme une salope ». Le même dénonçait, pour justifier l’interdiction du voile intégral, le « rapport homme-femme fondé sur la domination ».


 

Le maire UMP du Raincy, Eric Raoult, entendu mercredi 10 octobre pour violences conjugales, s’est expliqué le lendemain au micro d’Europe 1. Il assure n’avoir jamais frappé sa femme. « Je l’ai insultée, c’est vrai », se défend-il. « Mais dire à son épouse, qui a 15 ans de moins que vous, ‘tu t’habilles comme une salope’, ce n’est pas une violence conjugale ».

Il n’y a pas si longtemps, Eric Raoult avait pourtant d’autres vues en matière de contrôle vestimentaire. Voilà deux ans, l’ancien député était en première ligne du travail parlementaire qui a abouti à l’interdiction du voile intégral dans l’espace public. Il était même le rapporteur de la mission d’information parlementaire, dont les conclusions portaient un regard sur les violences bien éloigné de celui du Eric Raoult d’aujourd’hui.

La contrainte du port du voile intégral « constitue une forme de violences faites aux femmes », soulignait le rapport parlementaire. Et le député Raoult s’emportait contre ces « idéologies qui tentent d’imposer un rapport homme-femme fondé sur la domination, la pression et même la menace, ce qui est proprement inacceptable. »

La mission d’information sur le voile intégral évoquait encore « les liens pervers que le dominant tisse avec sa victime ». Souligner que son épouse a « 15 ans de moins », comme si c’était une circonstance aggravante – et sa faute à elle – ne participe-t-il pas aussi d’un rapport de domination ?

 

> Lire aussi notre dossier consacré à la loi de 2010 sur les violences au sein du couple

 

 

Photo : Eric Raoult,meeting de Nicolas Sarkozy au Raincy (26 avril 2012) © UMP Photos

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

hic 11 octobre 2012 - 09:32

Tres bon rapprochement!
Et l’insulte sexiste n’est-elle pas également théoriquement punie légalement?

Répondre

Laisser un commentaire