Pour l’égalité, les hockeyeuses américaines maintiennent la pression

par La rédaction
Meghan Duggan au mondial 2011. Par _becaro_ [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Meghan Duggan, capitaine de l’équipe nationale, au mondial 2011. Par _becaro_ [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

À quatre jours du championnat du monde, les hockeyeuses sur glace américaines brandissent toujours la menace de boycott. Elles attendent de leur fédération un traitement équitable par rapport à l’équipe masculine. Qui leur a apporté son soutien.


 

Le bras de fer se poursuit entre les joueuses de l’équipe américaine de hockey sur glace et leur fédération, USA Hockey. Trouvera-t-il une issue positive avant le championnat du monde, qui débute ce vendredi 31 mars ? Depuis deux semaines les hockeyeuses de l’équipe nationale, championnes du monde en titre, menacent de boycotter la compétition si elles n’obtiennent pas une rémunération décente et un soutien équitable de leur fédération par rapport à l’équipe masculine.

Une équipe masculine qui leur a justement apporté son soutien vendredi 24 mars. L’association des joueurs dénonce surtout la menace brandie par USA Hockey d’aligner une équipe bis aux championnat du monde, pour répondre au boycott.

« Il est important que les meilleures joueuses soient sur la glace pour le championnat du monde, et l’idée de chercher des remplaçantes ne conduira qu’à envenimer les relations, aujourd’hui et pour l’avenir », écrit l’association.

 

À quatre jours du coup d’envoi du championnat du monde, les joueuses espèrent toujours une issue positive. Elles veulent croire que USA Hockey acceptera leurs revendications dans les heures qui viennent. Elles demandent un soutien financier renforcé pour les internationales, et un programme de développement pour les jeunes joueuses.

« Environ la moitié des joueuses de l’équipe nationale doivent occuper un ou deux boulots d’appoint, et plusieurs autres doivent compter sur le soutien financier de leur famille », expliquait leur cabinet d’avocats le 15 mars. En soulignant aussi que USA Hockey dépense environ 3,5 millions de dollars par an pour les garçons dans un programme de développement de l’équipe nationale masculine, mais qu’il « n’y a aucune opportunité de développement comparable pour les filles ».

 

Partager cet article

Laisser un commentaire